Qatar 2022 : « Privé injustement de 2 penalties », le Maroc porte réclamation contre l’arbitrage auprès de l’Instance faîtière du Football

maroc vs france boufal

Après la déconvenue, malgré leur grande Défense centrale de fer, face aux Bleus de l’équipe de France (2–0) en demi–finale du Mondial–FIFA Qatar 2022, la Fédération marocaine de Football a décidé de porter réclamation contre l’arbitrage auprès de l’instance faîtière du Football, la FIFA. D’après elle, les Lions de l’Atlas ont été injustement privés de deux penalties face aux Bleus“ ; au point de dénoncer, avec vigueur, une vraie « injustice arbitrale ».

La Fédération marocaine de Football (FRMF) ne compte surtout pas en rester là. Ainsi, l’instance dirigeante du Football marocain, qui estime que les “Lions“ de l’Atlas ont été privés de « deux penalties incontestables », lors de la demi–finale du Mondial perdue contre la France (2–0), a annoncé jeudi avoir saisi « l’instance compétente » pour contester l’arbitrage. « La FRMF a adressé une correspondance à l’instance compétente dans laquelle elle revient sur les situations arbitrales ayant privé la sélection marocaine de deux penalties incontestables de l’avis de plusieurs spécialistes de l’arbitrage », renseigne la Fédération marocaine de Football, dans un communiqué.

« L’instance compétente » saisie par la FRMF n’est pas nommée dans ce communiqué. Durant le Mondial, la Fédération française (FFF) avait de son côté saisi – en vain – la commission de discipline de la FIFA pour protester contre l’annulation du but égalisateur inscrit en toute fin de match par Antoine GRIEZMANN contre la Tunisie et invalidé par la VAR après le coup de sifflet final.

Lors de la demi-finale Maroc Vs France, l’unique avertissement de la rencontre adressé au Marocain BOUFAL est apparu sévère, sur un contact dans la surface avec le Français Théo HERNANDEZ, dont le geste peut aussi apparaître mal contrôlé. Sur une autre action, les joueurs marocains ont estimé que TCHOUAMÉNI avait ceinturé Youssef EN-NESYRI dans la surface. Dans la lancée, la FRMF assure encore avoir « vivement protesté » contre la prestation du Mexicain César Arturo RAMOS et s’étonne « que le dispositif de l’Assistance Vidéo à l’Arbitrage (VAR) n’ait pas réagi à ces situations arbitrales ».

La fédération marocaine de Football « ne ménagera aucun effort afin de défendre et préserver les droits des sélections nationales en prônant l’équité dans l’arbitrage et en dénonçant ces décisions arbitrales prises au cours » de cette demi–finale, est–il encore griffonné.

Du haut de ses 38 piges, M. RAMOS, qui avait déjà officié lors du Mondial “Russie–2018“, a arbitré 3 autres rencontres au Qatar, dont la belle victoire du Maroc contre la Belgique (2–0).

→ A LIRE AUSSI : Demi-finale Coupe du monde France – Maroc : Les compos officielles

→ A LIRE AUSSI : 🚨Coupe du Monde–FIFA Qatar 2022 – Maroc : Walid REGRAGUI inassouvissable, vise une place en Finale

→ A LIRE AUSSI : Maroc : Décès d’une touriste d’origine française agressée à Rabat