Présidentielle 2024 – Velléités de 3e candidature : La plaidoirie d’Alioune Tine et Cie devant Serigne Mountakha M’BACKÉ

001f70113b2fffb3072017bf6fa27804b324c261 750x375 1

Les membres du Collectif Jàmm a Gën 3e mandat ont été reçus, hier jeudi dans la Cité bénite, par Serigne Mountakha M’BACKÉ à TOUBA. Cette visite rentre dans le cadre de leur tournée auprès des foyers religieux du Sénégal.

Alioune Tine d’AfrikaJom Center, Aliou Sané de “Y’en a marre“, Mouhamadou Mbodj, ex-Coordonnateur du “M23“, Denis Ndour de la Ligue sénégalaise de défense des Droits de L’Homme et Aisha Dabo (“Africtivistes“), entre autres, ont expliqué au Khalif les “éventuels dangers“ d’une troisième candidature du Président Macky Sall.

Après cette audience, le Coordonnateur du Collectif a fait face à la presse pour revenir sur l’objet de leur visite à TOUBA.

« Nous sommes venus pour recueillir les prières du Khalif, mais également parler de notre mission consistant à créer des conditions, afin que la paix puisse être préservée. Une nouvelle candidature du Président Macky Sall serait une violation de la Constitution », alerte Mouhammadou Mbodj.

Selon l’ex-Coordonnateur du “M23“, « en tant que gardien de la Constitution, il a le devoir de préserver la stabilité en déclarant qu’il n’est pas candidat à un troisième mandat. Il est important que la parole donnée et le serment soient respectés. Nous voulons éviter qu’il y ait des morts, des dégâts et des blessés comme ça a été le cas en 2012 ».

→ A LIRE AUSSI : Coupe du Monde 2022 : Un virus traîne dans le groupe France, à trois jours de la finale

→ A LIRE AUSSI : Affaire Amy Ndiaye Gniby : Les deux députés du PUR sous mandat de dépôt

→ A LIRE AUSSI : Motion de censure : Les raisons de l’abstention de Wallu dévoilées