Vers la révision du Smig au Sénégal (Salaire minimum interprofessionnel garanti)…

smiggg

Le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) du Sénégal a connu une hausse en 2018, pour la première fois depuis 1996. Fixé depuis décembre 2019 à 58 900 francs CFA, aujourd’hui, les syndicalistes envisagent de faire une demande pour sa révision.

« Il a évolué, suite aux revendications que nous avons posées périodiquement pour l’amélioration des conditions de travail. En réalité, au Sénégal, le Smig est très peu payé. Mais puisque beaucoup d’indemnités dépendent du Smig, nous nous posons régulièrement la revendication. A un moment donné, nous avons constaté que les Smig étaient trop bas. Nous nous sommes battus pour le relever à 58900 francs CFA », explique dans L’Observateur, le Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (Cnts/Fc), Cheikh Diop.
Ainsi, poursuit-il, le Smig mensuel qui était de 1996 à 36 243 francs CFA est passé, à compter du 1er juin 2018 à 52500 francs CFA. A compter du 1 janvier 2019 à 55 000 francs CFA et depuis décembre 2019 à 58 900 francs CFA.

« Aujourd’hui, nous avons un projet pour demander la révision du Smig pour être aligné à celui de la Côte d’Ivoire, qui avoisine les 75000 francs CFA. Les deux pays étant à peu près au même niveau de vie, on essaye d’ajuster le Smig sénégalais pour que cela bouge un peu », termine M. Diop.

Classement des économies dynamiques : Le Sénégal dans le Top 3 mondial

→ A LIRE AUSSI : Rapport Cour des Comptes : Le DAGE du ministère des Sports se plaint des joueurs sans compte bancaire

→ A LIRE AUSSI : Mondial 2022 : Précisions de Djibril Wade sur les primes des fédéraux

→ A LIRE AUSSI : Marie de Dakar : Un budget, de près de 60 milliards francs CFA, octroyé à Barthelemy Dias