Trafic de passeport de service : 7 personnes arrêtées par la DIC, des femmes impliquées

arton28681

Un réseau de trafic de passeports de service a été démantelé d’après le ministère des Affaires Étrangères, qui avait mis en place un dispositif de détection des faux documents. Et au stade de l’enquête menée par la Division des Investigations criminelles (DIC), 12 personnes sont concernées dont des femmes. 7 individus ont été arrêtés et l’enquête se poursuit.

C’est une affaire de trafic de passeports qui va faire parler d’elle. Et elle est révélée cette fois-ci par le ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE). Et c’est parce qu’elle est grosse et dangereuse que les services d’Aïssata Tall Sall ont jugé nécessaire de rendre publique l’information. « Le ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE) informe l’opinion que suite à la découverte d’un réseau de trafic de passeports de service, sur la base de “fausses qualités“, une enquête a été diligentée par ses services et le réseau démantelé avec l’arrestation des principaux mis en cause. Le traitement judiciaire de l’affaire suit son cours », indique le communiqué. Qui ajoute : « Compte tenu de cette situation, décision a été prise d’annuler tous les passeports de service délivrés entre le 1er janvier 2021 et le 13 décembre 2022 ». Le ministère demande, par conséquent, à « tous les ayants droit dont la qualité est établie, de se rapprocher du MAESE pour se faire établir de nouveaux passeports de service ».

12 personnes impliquées dont des femmes, 7 interpellées par la DIC

Ça c’est le côté officiel et le ton diplomatique de ce nouveau dossier, qui va défrayer la chronique après celui des passeports diplomatiques qui mettait en cause des gendarmes de la Présidence et des Affaires étrangères. En effet, “Bés bi“ a appris que dans ce dossier confié à la Division des Investigations criminelles (DIC), 12 personnes sont concernées par l’enquête dont des femmes. Et 7 individus sont déjà entre les mains des enquêteurs.

Le rôle décisif du dispositif de détection du ministère des Affaires Étrangères

Mais si cette vaste affaire de trafic a été éventrée, c’est grâce aux autorités des Affaires Étrangères, qui ont mis en place un dispositif de détection de tous les faux passeports. Ce qui a abouti à cette traque des faussaires et à leur arrestation. C’est que les derniers dossiers de trafic de passeports avaient indisposé au plus haut sommet. Surtout lorsque ce sont des gendarmes officiant à la Présidence de la République et au ministère des Affaires Étrangères qui ont été arrêtés, jugés et condamnés. Les services de Me Aïssata Tall Sall ont été également alertés par une autre affaire, cette fois-ci, impliquant des députés.

→ A LIRE AUSSI : Import/export des produits agricoles : À la découverte de le “e-permis“ et de le “e-phyto“

→ A LIRE AUSSI : Thiès : La découverte des enquêteurs chez le tueur du marché de M’bour

→ A LIRE AUSSI : Affaire zircon de Niafrang : Ce que l’on sait sur les deux individus arrêtés et “supposés“ appartenir au MFDC