Rapport de la Cour des comptes : Mamadou Ngom Niang – Dage du ministère des Sports – admet la “violation“ et mouille Matar Bâ

MATAR BA 750x375 1

L’absence d’activités sportives, consécutives aux mesures de confinement, a impacté négativement les ressources financières des fédérations et groupements sportifs alors qu’elles font face à des charges de fonctionnement. Ainsi, l’Etat leur a octroyé une subvention de 402 millions francs CFA. Interpellé sur la justification de ces dépenses, Mamadou Ngom Niang, le Directeur de l’Administration générale et de l’équipement du ministère des Sports, pour le paiement de subventions à d’autres associations et fédérations sportives, a répond à la lancinante question.

« Nous sollicitons votre tolérance administrative par rapport à la violation des dispositions de l’article 104 du RGCP. L’écart de 140 millions de francs CFA) provient d’un accord entre le Président de la FSB et moi (Dage).

En effet, sur instruction du ministre des Sports, je devais remettre au Président de la FSB la somme de 146 millions 678 mille 120 francs CFA, constitué de 49 millions de francs CFA, reçus à titre de remboursement à la FSB ; 12 millions 678 mille 120 francs CFA représentant aussi un remboursement à la FSB ; 85 millions de francs CFA à virer à la FIBA.

Alors, j’ai pris 140 millions de francs CFA sur les 146 millions 678 mille 120 francs que je devais remettre à la Fédération sénégalaise de Basketball pour le versement en espèces à différentes Fédérations et associations sportives et le Président de la Fédération a, à son tour, utilisé les 140 millions de francs CFA, qu’il devait me remettre pour payer les droits dus à la FIBA et prendre en charge les remboursements de frais ».

 

A voir aussi : Matar Bâ nommé Chef de cabinet du président de la République

→ A LIRE AUSSI : Me Adama Fall, avocat des députés du PUR : « Nous ne sommes pas en flagrant délit et la levée de l’immunité parlementaire devait… »

→ A LIRE AUSSI : Après leur audition dans le fond, le Parquet s’oppose à la mise en liberté provisoire de Cheikh Oumar Diagne et Karim “Xrum Xax“

→ A LIRE AUSSI : Import/export des produits agricoles : À la découverte de le “e-permis“ et de le “e-phyto“