Évacuation d’urgence de Pape Alé NIANG à l’hôpital : Guy M. SAGNA prévient l’État, face à ses responsabilités…

guyMS

L’Honorable–député, Guy M. SAGNA manifeste toute sa solidarité, sa compassion à l’endroit du journaliste d’investigations Pape Alé NIANG, son épouse et sa famille, en ces moments où sa santé et sa vie sont en grand danger. Dans la foulée, l’activiste & leadeur du mouvement Frapp–France Dégage met l’État du SÉNÉGAL devant ses responsabilités.

« Tout ce qui arrivera à Pape Alé NIANG sera de la faute de l’État néocolonial du SÉNÉGAL ; car on arrête pas un journaliste pour avoir exprimé son opinion dans le cadre de son travail », déclare tout de go Guy M. SAGNA.

Le parlementaire dénonce vigoureusement la « révocation du contrôle judiciaire sollicitée par le Parquet au motif que Pape Alé NIANG aurait violé les conditions du contrôle judiciaire ».

Et au stridulant député de renchérir : « Au regard de son intervention dans le LIVE de “Mollah“ et de sa publication sur le DG de la Police, il est manifeste que Pape Alé NIANG n’a jamais parlé du fond du dossier. Il ne s’agit que d’un prétexte fallacieux pour créer un lien de rattachement en apparence pour le faire arrêter ».

Amer jusqu’au bout des nerfs, Guy M. SAGNA en a remis une couche pour égratigner le Chef de l’État. « Macky SALL pensait qu’au sortir de prison, Pape Alé NIANG allait se taire. Il s’agit d’un acharnement manifeste sur Pape Alé NIANG que je condamne fermement. J’exige sa libération », a instamment poursuivi Guy M. SAGNA.

→ A LIRE AUSSI : Pape Alé Niang annoncé libre: « C’est une fausse information »

→ A LIRE AUSSI : Sous mandat de dépôt, Pape Alé Niang évacué à l’hôpital

→ A LIRE AUSSI : Procès des députés du Pur : Le délibéré reporté au 2 janvier