Coupe du Monde 2026 : les 16 villes hôtes sont connues

3394227 69364708 2560 1440

“Coupe du Monde 2026“ : dans quatre ans, le Mondial se déroulera dans trois pays, principalement aux États-Unis d’Amérique selon la liste des 16 villes hôtes du tournoi, dévoilées jeudi par la FIFA. Onze sites de compétition seront localisés aux USA. Le Mexique aura trois villes, dont le mythique stade Azteca ; alors que les deux autres destinations seront situées au Canada.

La FIFA a révélé, jeudi ,à New York les 16 villes qui accueilleront des matches de la Coupe du Monde 2026 organisée pour la première fois dans trois pays, États-Unis, Mexique et Canada, en maintenant le suspense pour la “Finale“. Comme prévu, les États-Unis d’Amérique se taillent la part du lion, avec onze villes (Seattle, San Francisco, Los Angeles, Kansas City, Dallas, Atlanta, Houston, Boston, Philadelphie, Miami & New York), tandis que le Mexique en aura trois (Guadalajara, Mexico City & Monterrey) et le Canada deux (Toronto & Vancouver).

Sans surprise, le stade Azteca de Mexico City fait partie de la liste et devient le premier à accueillir trois Coupes du Monde, après celles de 1970 et de 1986 où il fut le théâtre des Finales remportées par le Brésil puis par l’Argentine.

Rappelons que 6 villes ont été recalées, au terme d’un “choix très difficile“, a assuré, à New York, le président de la Fédération internationale de Football (FIFA), Gianni Infantino : Cincinnati, Denver, Nashville, Orlando, et une candidature Washington DC/Baltimore pour les États-Unis, ainsi qu’Edmonton au Canada. Quant à la “Finale“, « nous devons encore en discuter, avoir une analyse et nous prendrons une décision le moment venu », a-t-il ajouté, au “Rockefeller Center“, où l’annonce a eu lieu.

Screenshot 20221220 1251182

→ A LIRE AUSSI : Coupe du Monde–FIFA 2022 : Gianni Infantino félicite les mondialistes africains et prédit un bel avenir

→ A LIRE AUSSI : Qatar 2022 : Le Maroc, a une marche d’une médaille historique

→ A LIRE AUSSI : Coupe du Monde–FIFA 2022 : Gianni Infantino félicite les mondialistes africains et prédit un bel avenir