Accusations de Farba Ngom : Mimi Touré précise : « Si j’avais détourné l’argent public, on m’aurait pendue sur la place publique »

FARBA NGOM MIMI TOURE

“Tata Mimi“ est largement revenue sur les accusations à peine voilées de Farba Ngom, hier, lors du vote de la “motion de censure“ introduite par les membres de YAW. Pour la “dame de fer“, c’est facile en précisant que si « elle avait détourné les deniers public, son exécution serait public et en pleine jour ».

« C’est facile de calomnier. Moi j’ai fait 10 ans dans ce régime, personne ne m’a citée dans aucune malversation », a précisé Aminata Touré. « J’ai été auditée aussi au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE). Donc, si j’avais détourné l’argent public, on m’aurait pendu sur la place publique », ajoute-t-elle.

Aminata “Mimi“ Touré, qui s’exprimait hier au terme de l’examen de la “motion de censure“ à l’Hémicycle, a déclaré que si aujourd’hui elle parvient à aller à l’encontre des directives du Chef de l’État et à s’attaquer à la  position de la majorité, c’est parce que ses ex-camarades de Parti n’ont rien contre lui.

→ A LIRE AUSSI : Qatar 2022 : Le Maroc, a une marche d’une médaille historique

→ A LIRE AUSSI : Sommet “Afrique/USA“ : Macky Sall liste les priorités de l’Afrique

→ A LIRE AUSSI : “Motion de censure“ de Yewwi : Le film d’un “brutal“ retour sur terre des collègues de Sonko