“Motion de censure“ de Yewwi : Le film d’un “brutal“ retour sur terre des collègues de Sonko

assemblee 2 750x375 1

« Votre “motion de censure“ est purement et simplement rejetée. Telle est la réponse que les députés de Yewwi et certains “non–inscrits“ », ont eu ce jeudi. Avant le rejet les élus ont défendu leur position par rapport a la “motion de censure“, devant leurs collègues. “Pour“ ou “contre“, voici l’argumentaire, dans ses différents aspects !

Le texte avait été déposé par le groupe parlementaire de la coalition d’opposition “Yewwi Askan Wi“, après la Déclaration de Politique générale du Premier ministre Amadou Bâ, lundi dernier. Malgré tout, la “motion“ a été rejetée, car n’ayant pu obtenir la majorité. En réalité, le mouvement d’ensemble n’a pas eu lieu. Pour les députés de la coalition Wallu, ceux de Yewwi ne les ont pas associés avant le dépôt de leur “motion“.

Aminata Touré vote pour “Yewwi“…

Pour Aminata Touré, on ne peut pas revenir à la situation du pays il y a 120 ans. Car dit-elle, « en 2012, ils ont tous battu campagne pour Macky et contre Wade ». Et Mme Touré de renchérir : « Pourquoi recourir à des évènements malheureux et c’est une question de principe que le Pm réaffirme que nul ne peut faire deux mandats car celui de Macky arrive enfin en 2023 et il faut aussi le savoir », réaffirme Aminata Touré. Pour la motion, elle a soutenu la Coalition Yewwi car, dit-elle, « je n’ai pas eu les réponses à ma requête face au Pm. C’est clair. Il dit qu’il va le soutenir jusqu’au bout. La Constitution est claire et les gens doivent savoir qu’il faut un respect de la Constitution et c’est bien établi ».

Amadou Bâ : « Le Gouvernement va entrer en action »

C’est un Amadou Bâ, plutôt relax, qui faisait face aux députés. A l’issue du vote, il s’est adressé aux journalistes. « Nous avons un Gouvernement de combat tourné vers les urgences, car Macky a montré la voie et les députés ont pris la décision de suivre. Nous allons entrer en action et concrétiser la vision du Président. Cette “motion“ prouve que la démocratie est bien vivante dans ce pays. Nous savons que cette démarche des députés n’arrange pas ce pays et grâce à la majorité, la “motion“ a été rejetée ».

Mamadou Lamine Thiam : « Nous n’avons pas été informés »

La “motion de censure“ avait bien des chances d’être rejetée ? La réponse est à l’affirmative. Pour Mamadou Lamine Thiam, président du groupe parlementaire “Liberté et Démocratie“, les députés de Yewwi Askan Wi ne les ont pas associés à cette démarche. « Ils ont déposé une “motion de censure“ sans nous la présenter, sans nous impliquer, nous ne pouvons pas donc participer ; d’où notre abstention », explique Mamadou Lamine Thiam. A l’en croire, il faut que, dans ces occasions, que l’opposition se concerte sur les grands évènements de ce genre. « Si on ne se concerte pas, sans pour autant être impliqués, on est désolés mais on ne pourra pas participer », argue-t-il. A la question de savoir l’avenir de la coalition, Mamadou Lamine Thiam explique qu’il existe des alliances tactiques « et à chaque fois que la situation exige d’être ensemble, nous le ferons. Nous étions ensemble depuis, mais quand nous ne sommes pas d’accord, c’est comme ça ! »

Babacar Abba Mbaye : « Nous avons exprimé des convictions »

Le député de Yewi Askan Wi Babacar Abba Mbaye ne décolère pas. Interpellé sur le vote et le rejet qui en découle, il indique que « c’est de la démocratie. Alors j’espère que les gens ne diront pas que nous ne les avons pas alertés. Tout le monde a vu et entendu ce que ce dernier a dit. Ce qui est dommage ». Dans le même ordre d’idées, Babacar Abba Mbaye a apporté des éclaircissements sur le fait que d’aucuns aient agité le fait que les députés de Yewwi n’auraient pas voté massivement. « C’est faux nous avons tous voté et Aminata Touré et Mamadou Lamine Diallo ont voté pour nous. Le Wallu a fait le choix de s’abstenir? et en tout cas ce qui est important? c’est que nous restons vigilants ».
Bara Gaye, maire de Yeumbeul et membre de la coalition Yewwi Askan Wi : « Nous avons fait notre devoir mais ce qui est important c’est le fait d’être fier de participer. Il y a cette vitalité de la démocratie. Avec tout ce que les gens ont dit, il faut juste dire que nous avons joué notre rôle ».

Moussa Diakhaté (“Bokk gis–gis“) « Yewwi avait des problèmes pour convaincre »

« C’est trop laconique mais la majorité l’a rejetée. Il faut donner du temps au PM et notre rôle, c’est de contrôler l’action du Gouvernement et voir les choses qui nous ont été promises. Il faut s’inscrire dans cette posture dynamique et il faut voir les manquements et faire des questions écrites aux concernés », a réagi Moussa Diakhaté, député–membre du Parti “Bokk gis–gis“. Sur le rapport de la Cour des comptes, il refuse toute idée de culpabilité et refuse toute idée de corruption. « Il faut se donner le temps de faire des vérifications et on doit aussi se donner la possibilité de faire des questions écrites et ne pas s’arrêter sur cette Assemblée pour se crêper le chignon », dixit.

Mamadou Lamine Diallo : « Le PM a violé les portes de l’Assemblée »

Interpellé sur la question, Mamadou Lamine Diallo a procédé à une lecture politique. D’emblée, le député Diallo (“Tekki“) s’en est pris au Premier ministre Amadou Bâ. Car selon lui, « les textes ne prévoient pas sa venue à l’hémicycle. Je refuse de l’appeler PM. Étant donné qu’il a forcé les portes de l’Assemblée, il est un arroseur arrosé. Il n’est pas à la hauteur, car il est là pour commenter les résultats économiques. On l’attendait sur des questions politiques, car le contexte est tendu. Mais sa position est clair-obscur, car nul ne sait s’il va miser sur le dialogue ou de la répression ».

→ A LIRE AUSSI : Motion de censure : Les raisons de l’abstention de Wallu dévoilées

→ A LIRE AUSSI : “Motion de censure“ : Amadou Bâ démonte les arguments…

→ A LIRE AUSSI : Urgent – Assemblée nationale : La motion de censure déposée par l’opposition rejetée