Ousmane Sonko attaque le juge Maham Diallo: « Il exécute la commande politique de Macky Sall… »

Photo 1674135279546

En conférence de presse, ce jeudi, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, s’est prononcé sur le renvoi de son dossier devant la Chambre criminelle. Réaffirmant ses propos, qui faisaient état d’un vulgaire complot, Sonko a affirmé que l’ordonnance de renvoi a été ficelée depuis son premier face à face avec le juge Diallo .

 

“ Je voudrais ajouter sur la longue liste des comploteurs le nom de Oumar Maham Diallo qui n’est pas juge, ni magistrat mais plutôt un homme qui exécute une commande politique de Macky Sall “, a-t-il déclaré.

Face à la presse, Ousmane Sonko a souligné que “ Oumar Maham Diallo a été choisi sur la base de parenté,  régionaliste pour venir faire le sale boulot “. A l’en croire, “ rien ne prédisait que Maham, allait hériter du dossier. Le concerné même ne s’y attendait pas. La preuve, le même juge a partagé un texte à charge contre ma personne. Le texte venait de son cousin qui me condamnait. Huit mois après, il hérite de mon dossier “.

L’affaire qui défraie la chronique depuis plus de deux ans, serait “ une vraie fausse affaire politique instrumentalisée par Macky Sall pour défaire un candidat “, en a rajouté le principal opposant à Macky Sall.

Avec une chronologie des faits le leader de Pastef rappelle les noms des investigateurs de ce qu’il qualifie de “ complot “. Parmi les comploteurs: “ Mme Dior Diagne, dit-il… “ épouse du ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, a fait circuler un message pour parler du plan de liquidation et le discréditer. Tout, dans le but de lui soutirer un aveu de relations sexuelles. Mamour Diallo et l’avocat Me Gaby So. “ Sans oublier l’ancien Procureur Serigne Bassirou Gueye qui, selon Sonko, a extrait dans le dossier des parties qui le déchargeait et inclure des photos obscènes.

Ousmane Sonko a fait remarquer aux Sénégalais et à l’opinion internationale que “ c’est avec ce dossier que Macky Sall, son gouvernement et tous ceux militent pour lui sont en train de jouer leur avenir. C’est pourquoi, ils n’ont lésiné sur aucun moyen malgré l’inexistence de preuves qui prouve les accusations “.

 

Le leader de Pastef finit par disqualifier la justice avec l’attitude du juge Oumar Maham Diallo, qu’il considère pas honorable. Sinon, comment comprendre que le juge écarte tous les éléments à décharge, me concernant. Le rapport de la gendarmerie, y compris et le rapport médical établit par Dr Alfousseyni Gaye “, s’est-t-il interrogé.

→ A LIRE AUSSI : Livre : les révélations explosives de Cheikh Yérim SECK sur Ousmane SONKO

→ A LIRE AUSSI : Ordonnance de renvoi en Chambre criminelle – Affaire “SONKO/Adji Raby SARR“ : « Un procès toxique pour la démocratie… » ( Par Alioune TINE)

→ A LIRE AUSSI : Fadilou Keïta entendu sur le fond de son dossier, ce vendredi