Ofnac : Les révélations de Seynabou Ndiaye Diakhaté

arton28757

Seynabou Ndiaye Diakhaté a passé le témoin, hier, à Serigne Bassirou Guèye qui préside désormais l’Office national de lutte contre le Fraude et la Corruption (Ofnac). Une passation de service de bilan pour la sortante qui a déclaré, selon Pressafrik, qu’« à la date du lundi 19 décembre, 1836 plaintes ont été déposées » et que rien qu’« en 2022, 73 ordres d’ouverture d’enquête ont été signés ».

Auparavant, Seynabou Ndiaye Diakhaté est remontée plus loin : « Une quarantaine de dossiers issus de nos activités d’investigations ont été transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites territorialement compétentes dont 35 dans la période 2016-2022. Des audits externes et internes sont régulièrement effectués et les rapports d’activités couvrant la période 2016 à 2021 ont été élaborés et remis au Président de la République avant d’être publiés. L’Ofnac est à jour en ce qui concerne la remise des rapports de 2016 à 2021 ».

Justement, les rapports de l’Ofnac dont parle Seynabou Ndiaye Diakhaté devaient être diligentés par son successeur qui était à l’époque Procureur de la République. « J’ai beaucoup de respect pour mon collègue le Procureur de la République, mais cela m’étonnerait qu’il puisse nous retourner un dossier d’enquête. La procédure en cours à l’Ofnac n’est pas celle qui est prévue dans le Code de procédure pénale », avait-elle répondu à Serigne Bassirou Guèye, qui lui demandait de refaire l’enquête sur le dossier du Coud. « Ce sont les officiers de la police judiciaire et des agents de police judiciaire qui travaillent sous son autorité. Le dossier du Coud a été transmis au Procureur depuis 4 ans. Lui-même, il le dit. Il vous a dit qu’il a reçu 19 dossiers de l’Ofnac », avait-elle ajouté, notant des lenteurs dans l’exploitation des dossiers d’enquête sur la table du Procureur.

Serigne Bassirou Guèye : « Les rapports de l’Ofnac quand j’étais Procureur, ont été tous traités »

Prenant la parole, Serigne Bassirou Guèye a répondu : « Concernant les rapports de l’Ofnac qui ont été transmis au parquet quand j’étais Procureur de la République, ils ont été tous traités. Et vous savez que le processus de traitement obéit à des étapes. Sachez que les dossiers de l’Ofnac ne sont pas lettres mortes ».

→ A LIRE AUSSI : Fonds “Force–Covid-19“ / Suite et pas fin du rapport de la Cour des comptes : La Chambre juridictionnelle décèle des dépenses d’environ 20 milliards de francs CFA sans lien avec la pandémie…

→ A LIRE AUSSI : Galère pour l’obtention du Visa français à Dakar : La promesse de Darmanin !

→ A LIRE AUSSI : Placement sous mandat de dépôt : Illico, Pape Alé Niang annonce une grève de la faim…