« J’ai décidé de démissionner du Collectif And Sam Jikko yi  » , Cheikh Oumar Diagne

hqdefault 20

Je ne regrette pas mon cheminement avec ces honorables personnes autour d’un combat de valeurs et de principes. J’ai consacré mon temps, mes biens et ma connaissance à cette lutte.

Appartenir à un groupe est contraignant à beaucoup d’égards et je n’aimerai pas gêner les miens dans la réussite de nos ambitions qui sont au-dessus de nos personnes.

Pour rappel, j’avais décidé unilatéralement de ne plus diriger de commission dans ASJ suite à des différends avec la meute (un groupe d’imbéciles se croyant détenteur du monopole des incivilités et de la violence). Toujours les mêmes idiots dans la manipulation et l’orientation de l’opinion, mes proches et amis savent de quoi et de qui je parle !

J’avais aussi décidé de ne point prendre la parole en public lors de nos manifestations pour ne pas que les faibles d’esprits torpillent notre projet à cause de leur haine construite sur ma personne avec des arguments fallacieux.

Dans un combat d’équipe, il faut un TOUT pour arriver à la victoire, ma méthode a été le partage et l’indexation sans complaisance car cette diversité est un atout dans cette lutte dangereuse que nous avions engagé contre les lobby maçonniques et LGBT et leurs suppôts nationaux.

pub

Je pense que cheminer avec des « amis » exige de ces derniers de dire la VÉRITÉ même sur pression ou en des temps troubles. Et jamais je n’ai attaqué des tariqa ou des maîtres spirituels, quant aux trafics au nom des voies, je ne daignerai de le dénoncer et de m’en indigner !

Qu’Allah nous accorde la victoire de ce majestueux combat car je ne cesserai d’y être sous d’autres formes et avec d’autres modalités.

Merci à tous, la lutte continue ! »

Professeur Cheikh Oumar Diagne

→ A LIRE AUSSI : Major League Soccer : fini les matchs nuls !

→ A LIRE AUSSI : Premiers éléments de l’audition de la patronne de Sweet Beauty, Ndèye Khady Ndiaye

→ A LIRE AUSSI : Elections législatives : la coalition de la cohabitation

pub