Candidat de Benno : Me Aïssata Tall Sall donne sa position

tall aissata 4750

L’élection présidentielle de 2024, c’est dans un peu plus d’un an. Mais, le Président Macky Sall tarde à clarifier les choses sur la question de la limitation des mandats. Le séminaire de Benno, qui était organisé pour dégager la position de la coalition, a accouché d’une souris. Invitée du “Grand Jury“, Me Aïssata Tall Sall a donné sa position. 

 

Voici quelques extraits choisis… !

« Le Président Macky Sall a dit que sur cette candidature, il se prononcera le moment venu. Il l’a dit, il a expliqué pourquoi. On était en séminaire de Benno et d’aucuns avaient pensé que de ce séminaire, sortirait l’annonce officielle (…) L’agenda n’a pas changé. Je pense que les gens sont allés vite en besogne. En réalité, ce séminaire était destiné à remettre les pendules entre nous leadeurs de Benno…

« Deuxièmement, ce séminaire était destiné à restructurer ou mieux structurer la coalition. Par exemple, certains ont pensé que Benno doit être représenté au niveau régional. Donc il a été beaucoup question de restructuration de Benno, pour rendre la coalition beaucoup plus performante et se mettre maintenant en ordre de bataille, pour notre candidat. Alors qui est notre candidat ? Ce sera celui que choisira Benno. Et Benno a décidé d’attendre que le Président Macky Sall se détermine pour lui aussi se déterminer ».

La constitutionnalité de la Candidature…

« Le Conseil constitutionnel est intervenu sur cette affaire, en 2016, dans les considérants. Le Président Macky Sall souhaitait réduire le mandat de 7 à 5 ans. Le Conseil dit “Non !“ Vous ne pouvez pas le faire, car la Constitution, qui vous a élu, sur les 7 ans n’est pas celle que vous êtes en train de nous soumettre ».

Ce que le juge dit, est plus vrai que la vérité. C’est ce qu’on  m’a appris depuis 40 ans. Quand le juge a fini de décider, c’est la “décision“. C’est ce que le Conseil constitutionnel a dit ! Donc; le décompte du mandat commence avec la nouvelle Constitution. À partir de ce moment, la question n’est ni juridique, ni politique, elle est strictement mathématique ».

→ A LIRE AUSSI : Sous mandat de dépôt, Pape Alé Niang évacué à l’hôpital

→ A LIRE AUSSI : Coups de feu à Paris: Une troisième personne est décédée

→ A LIRE AUSSI : Affaire “Sweet Beauty“ : La nouvelle requête des avocats de Sonko concernant Mamour Diallo