Sonko, “Grossesse“, I-Phone, “4X4“… : Ce que l’ancienne patronne d’Adji Sarr a confié au Doyen des juges

32d4345ee8c5c5b33f56d7db356b8d9523881fb8

Le Doyen des juges a auditionné la nommée “Mme Tall“, dans l’affaire “Sweet Beauty“. Adji Sarr, qui accuse Ousmane Sonko, de “viols et menaces de mort“, a travaillé dans son institut de soins et de beauté qui était sis à Liberté 6. Elle a été entendue comme témoin, comme le souhaitaient les avocats du maire de Ziguinchor.

D’après Libération, qui donne l’information, “Mme Tall“ a révélé avoir remarqué à plusieurs reprises dans son institut la présence de Sidy Ahmed Mbaye, qui était en compagnie de son ancienne employée le jour des faits présumés. Cette dernière le désignait comme “un ami“, a précisé la dame.

Elle a également déclaré qu’Adji Sarr lui aurait confié un jour être tombée enceinte d’Ousmane Sonko et que ce dernier “aurait refusé la paternité de la grossesse“. Dans son témoignage, elle a souligné que l’ex-masseuse menaçait de donner l’information de la “grossesse“ aux autorités. Elle a ajouté avoir remarqué durant cette période qu’Adji Sarr disposait d’un nouveau téléphone, un I-Phone, et recevait régulièrement la visite de personnes en “4X4“.

“Mme Tall“ a déclaré avoir cherché à alerter Ousmane Sonko en passant par sa mère, qui est une sympathisante de Pastef. Elle a confié au Doyen des juges avoir perdu la trace d’Adji Sarr le jour où elle lui a demandé la permission d’aller à la boutique pour acheter du fil à coudre.

Elle n’est jamais revenue. “Mme Tall“ a affirmé n’avoir plus jamais eu de ses nouvelles jusqu’à ce qu’elle entende son nom dans les médias et les réseaux sociaux avec l’éclatement de l’affaire “Sweet Beauty“.

→ A LIRE AUSSI : Rapport cour des comptes : Birahim Seck demande l’intervention de la Justice

→ A LIRE AUSSI : Affaire Adji Sarr-Sonko : Le brouillard se dissipe (Par Doyen Ismaila Camara)

→ A LIRE AUSSI : “Motion de censure“… 3ème mandat : « A Yewwi, à part SONKO, il n’y a pas de grands intellectuels », Mamour CISSÉ