Guy Marius Sagna à Me Sidiki Kaba : «Tout le monde sait que c’est l’Armée française qui soutient les Djihadistes au Sahel »

101601129 2979493715438532 5981081365175599104 n

Le marathon budgétaire bat son plein à l’Assemblée nationale. Hier c’était au tour du ministre des Forces Armées Me Sidiki Kaba qui était à l’Hémicycle pour défendre son budget 2022/2023. Prenant la parole, l’activiste devenu député, a décrié la présence l’Armée française en terres sénégalaises. Il poursuit que c’est l’Armée française qui soutient les djihadistes du Sahel.

Devant le ministre des Forces Armées, le parlementaire de la coalition Yewwi Askan Wi et activiste par ailleurs a encore décrié la présence de l’Armée française sur le territoire sénégalais. Comme à ses habitudes, Guy Marius Sagna, sans porter de gants, a plaidé : « Je vous avais demandé l’utilité de la présence de l’Armée française au Sénégal en commission. On continue de faire des exercices depuis 1960 avec cette “Armée“. C’est comme si l’élève sénégalais est nul. Et pourquoi on le fait au Sénégal et pourquoi pas en France », a demandé le secrétaire exécutif de Frapp–France Dégage.

Ainsi, il poursuit son argumentaire en manifestant toute son amertume : « Les accords signés bien avant les Indépendances avec les Français demeurent toujours. L’Armée française devrait quitter le territoire pour la souveraineté du Sénégal, Armée française, allez-vous en ! Vous n’avez pas confiance en notre Armée sans quoi, vous demanderez à l’Armée française de quitter nos terres. La France n’a rien à faire au Sénégal sauf pour protéger les Présidents qui sont à sa solde. C’est l’Armée française qui soutient les Djihadistes. On n’a rien à faire avec une Armée qui bombarde d’autres pays de la sous-région et des autres continents. Quelle triste fin, Mr Sidiki Kaba… (!) », a raillé Guy Marius Sagna.

 

Regardez !

→ A LIRE AUSSI : Confrontation avec Adji Sarr, 10 questions gênantes posées à Ousmane Sonko dans le bureau du Juge

→ A LIRE AUSSI : Femmes victimes de violence : Révélation d’Action–Aid sur la tranche d’âge 15–49 ans au Sénégal

→ A LIRE AUSSI : Partenariat public/privé dans le secteur de l’Énergie : WAE et AFC signent un accord