Confrontation avec Adji Sarr, 10 questions gênantes posées à Ousmane Sonko dans le bureau du Juge

13beaf3686d1a565c87402d7248d88e576a48132

On joue les prolongations de la confrontation dans le bureau du Doyen des Juges entre Ousmane Sonko et Adji Sarr, qui l’accuse de “viols et menace de mort“.

Quelques heures après le face-à-face, organisé mardi dernier, le président de Pastef/Les Patriotes a rejoué le “film“ de sa première rencontre avec son accusatrice depuis l’éclatement de l’affaire. Cette dernière lui portera la réplique dès le lendemain, soit hier. Me El Hadji Diouf, avocat de la plaignante, entend apporter son grain de sel.

D’après “Source A“, la robe noire va faire face à la presse ce jeudi, dans un “café“ de la place. Son objectif : répondre à Ousmane Sonko, qui ne l’a pas raté lors de son “LIVE post-confrontation“ avec Adji Sarr.

En attendant que Me El Hadji Diouf revienne sur le rendez-vous de mardi dernier, chez le Doyen des Juges, “Source A“ révèle une partie de la vingtaine de questions qu’il a posée au leadeur de Pastef. Le journal en a choisi dix. Elles sont presque toutes gênantes : « Lorsque Adji Sarr vous massez, étiez-vous couché ? – Ou bien étiez-vous assis ? – Étiez-vous nu ? – Quels sont les types de massage qui existaient à “Sweet Beauty“ ? – Un kinésithérapeute officiait-il sur place ? – “Sweet Beauty“, est-ce un salon de beauté ou une “maison rose“ ? – Y trouvait-on les compétences pour soigner votre mal de dos ? – Comment votre sperme a-t-il pu se retrouver dans les parties intimes d’Adji Sarr si vous n’avez jamais eu de contact avec elle ? – Pourquoi refusez-vous le test ADN ? – Que répondez-vous à Adji Sarr, qui affirme que vous étiez nu avec elle dans le jacuzzi ?… »

Ousmane Sonko a refusé de répondre aux questions de Me El Hadji Diouf. Également, il a opposé un silence aux interpellations des autres conseils de la partie civile et du Substitut du Procureur.

→ A LIRE AUSSI : Déclaration de politique générale : Que faut-il attendre du face–à–face entre le PM et la Représentation nationale ?

→ A LIRE AUSSI : Éclairage : La confrontation n’est pas le moment de brandir des preuves !

→ A LIRE AUSSI : (Vidéo) Affaire Sweet Beauty: Adji Sarr de pied ferme appelle à un procès public