Augustin Senghor : « Le Football local sénégalais est sous-côté »

AUGUSTIN SENGHOR

Le patron de Football sénégalais, Augustin Senghor, estime que le championnat sénégalais n’est pas reconnu à sa juste valeur.

 

Absente au CHAN depuis belle lurette, l’Équipe nationale locale représentant du championnat sénégalais va faire son retour dans cette compétition, soit 11 années après. Un pas de plus pour le Football local, qui émerge malgré les nombreuses déroutes des clubs sénégalais en compétitions interclubs.

Pour Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de Football (FSF), le Football local, de par sa « régularité » et de ses « talents » mérite plus de reconnaissance.

« Vous devez être les ambassadeurs de Football local dont j’estime qu’il est sous-côté. Parce qu’il y a des indices marquant comme notre absence dans le quota des clubs qui brillent, mais aussi notre absence prolongée au CHAN, mais qui peuvent s’expliquer par les éléments factuels. Mais en talents, nous avons rien à envier, en régularité de notre championnat nous n’avons rien à envier même aux grands pays qui sont dotés de moyens…

« Il y a peu de pays qui sont aussi réguliers que nous. Nous sommes un Football émetteur, nos joueurs partent très vite, et c’est toujours comme cela mais nous devons nous adapter. Et savoir nous recréait à travers nos talents à travers le travail de nos entraîneurs qui sont dans nos équipes locales qui font un excellent travail, à travers le travail de nos dirigeants qui, à chaque fois, se sacrifient, ce qui nous vaut d’être aujourd’hui là », dixit maître Augustin Senghor, lors de la cérémonie de remise du drapeau aux “Lions“ locaux, en partance pour l’Algérie pour les besoins du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), qui aura lieu du 13 janvier au 4 février à venir.

 

→ A LIRE AUSSI : Justice : Rebondissement dans l’affaire Outhmane Diagne et Papitot Kara

→ A LIRE AUSSI : 🚨Affaire “Sweet Beauty Spa“ : L’introduction d’une demande de non-lieu pour le leadeur du PASTEF

→ A LIRE AUSSI : Détention de Pape Alé : « Pape Alé a perdu beaucoup de son poids et de ses capacités… », Me Ciré Clédor LY