Affaire “29 milliards du PRODAC“ : Ce que Ousmane SONKO a confié aux enquêteurs à propos de la plainte de Mame M’baye NIANG

mame mbaye niang ousmaen sonko

Le dépôt de plaintes, visant le leadeur de PASTEF/Les Patriotes, semblent se suivre et ne pas se ressembler pour autant. Le quotidien “Les Échos“ informe, dans sa livraison du jour, que le leadeur de PASTEF a été entendu mercredi dernier par la Division des Investigations criminelles (DIC). Au cours de son audition, les enquêteurs ont commencé à lui poser des questions relatives à ces accusations contre Mame M’baye NIANG dans la gestion du PRODAC.

Pour répondre aux questions, Ousmane SONKO a d’abord fait savoir aux enquêteurs qu’il ne savait pas qu’il était convoqué pour l’affaire “PRODAC“.

Ainsi, iI a confié à ses hôtes qu’il croyait d’ailleurs être convoqué pour sa plainte, à lui, déposée contre Me El Hadji DIOUF. Sur ces entrefaites, il a demandé aux enquêteurs de lui laisser le temps de se préparer pour l’audition.

Ces derniers lui ont alors donné 24h pour se préparer en conséquence. Dès le lendemain, c’est–à–dire hier jeudi, il a déféré à sa convocation. Dès la reprise des auditions, il a fait savoir qu’il a commis un lapsus quand il parlait de l’IGE.

Il a indiqué qu’il voulait dire l’IGF (Inspection générale des Finances) sur les preuves sur lesquelles il s’est fondées pour accuser Mame M’baye NIANG,

Grosso-modo, Ousmane SONKO dit détenir des documents et qu’il attend d’être convoqué devant le tribunal pour les exhiber fièrement.

→ A LIRE AUSSI : Coup de pied d’Ousmane Sonko (“Ap chagi“ ou “Mae jeri“) : Un challenge qui fait le buzz !

→ A LIRE AUSSI : Trafic des passeports de service : L’Asepex se lave et évoque des sanctions contre l’agent cité

→ A LIRE AUSSI : Contribution : « La bonne gouvernance est l’effet de la culture ; le vol et la concussion aussi ! » (Par Alassane K. KITANE)