Tentative de diabolisation du Conseil constitutionnel : Voici les piques du président Badio CAMARA !

Screenshot 20240402 122212

À l’occasion de la cérémonie de prestation de Serment du Président Bassirou Diomaye-Diakhar FAYE, aujourd’hui, mardi 02 Avril, au CICAD de Diamniadio, le président Mamadou Badio CAMARA, profitant de cette tribune offerte en mondovision, n’a pas manqué de répondre à ces accusateurs lors du processus électoral.

Pour rappel, deux éminents membres de la plus haute Juridiction du pays, en l’occurrence M.M Cheikh NDIAYE et Cheikh Tidiane COULIBALY, ont été ouvertement accusés de corruption par le candidat Karim Meïssa WADE et ses alliés. Moment idéal choisi par le président du Conseil Constitutionnel pour lancer des piques à « ceux qui ont tenté de déstabiliser l’Institution par des moyens non conventionnels ».

En effet, « le Conseil Constitutionnel a, au nom du Peuple, dit le droit sans haine ni crainte. Le Président de la République et son Gouvernement, tout comme l’Assemblée nationale, ont toujours accepté de se soumettre à nos décisions. C’est dire qu’il n’y a pas une crise institutionnelle mais une volonté commune de ne jamais sortir du cadre délimité par la Constitution », a-t-il laissé entendre ce mardi 02 Avril lors de l’installation du nouveau Président de la République, Son Excellence Monsieur Bassirou Diomaye-Diakhar FAYE.

En guise de rappel, retenons que le Conseil constitutionnel a été visé par une «  enquête parlementaire « , visant l’annulation de certains dossiers de candidature, dont celle de Karim Meïssa WADE !

→ A LIRE AUSSI : (Contribution) – Conseil constitutionnel du SÉNÉGAL : Symbole manifeste de la rigueur institutionnelle (La Rédaction)

→ A LIRE AUSSI : En l’occasion de la passation de pouvoirs : L’APR remercie Macky Sall !

→ A LIRE AUSSI : Investiture du Président Diomaye : Parlant de « nouvelle ère », voici la réaction de Karim Meïssa Wade !

pub