Présidentielle 2024 : Dr Malick Gakou conjugue Macky au passé et prédit l’avenir, avec lui…

FB IMG 1585080444166

Le leadeur du Grand Parti, Dr Malick Gakou n’a pas été tendre avec Macky Sall et son régime. Il a tiré sur le patron de l’Alliance pour la République (APR). Selon lui, il n’ y aura jamais une troisième candidature au Sénégal et si, Macky Sall force la porte,« il sera expulsé du pays ». Avant de se définir, lui, comme une “chance“ que le Sénégal pourrait avoir.

 

 

« – Sur la question de la troisième candidature, il n’y aura jamais un troisième mandat au Sénégal ; puisque c’est le Peuple qui est souverain. Le Sénégal appartient au Peuple sénégalais, qui a dit, clairement, qu’il n’ y aura pas de troisième mandat. Il n’ y aura pas également de troisième candidature. Et si Macky Sall force la porte, nous allons l’expulser du pays. C’est la raison pour laquelle je dis que Macky Sall est à conjuguer au passé. Comment le président Macky Sall peut-il avoir la prétention de demander un troisième mandat, alors qu’il a échoué ?

– Le Plan Sénégal Émergeant (Pse) a échoué, sa politique économique a échoué. Le président Macky Sall a conduit le Sénégal à l’arrière-plan de l’État démocratique, avec une justice inféodée et des libertés confisquées », martèle Malick Gakou.

Et l’ancien ministre de Macky Sall d’ajouter : « C’est la raison pour laquelle, à travers le programme alternatif “Suqali Senegaal“, nous allons ressusciter la voie du changement, la voie du progrès et du développement. Le Sénégal doit changer ! Celui qui doit porter ce changement, doit être une personne avec des mains propres, un homme compétent, une personne d’expérience, un homme qui va servir le Sénégal et non se servir. Notre pays est aujourd’hui gangrené par la corruption, par le népotisme. Pour lutter contre ces gangrènes de la démocratie, du développement, il nous faut des compétences, des convictions et un patriotisme engagé ».

 

Présidentielle 2024 : Malick Gakou annonce la date du congrès d’investiture…

→ A LIRE AUSSI : Assemblée nationale – Exclusion de “Mimi“ : le PDS justifie son appui à “BBY“ par…

→ A LIRE AUSSI : Situation politico-judiciaire : Le secteur privé national ne cache pas ses craintes

→ A LIRE AUSSI : Mimi Touré face à la presse ce mercredi