Sida : 12 patients perdus de vue au centre de santé de Diourbel

vih sida

Douze patients atteints du Sida, sous traitement au Centre de santé Sidi Guissé de Diourbel, sont actuellement perdus de vue.

« De juillet à septembre 2022, on est à 12 patients perdus de vue sur un total de 114 malades sous traitement antirétroviraux, au Centre de santé Sidi Guissé », révèle l’assistante sociale Maty Thiam Dieng, par ailleurs gestionnaire de données du programme VIH/Sida du district sanitaire de Diourbel, rapporte L’As.

Elle s’exprimait au cours d’un entretien accordé à l’APS dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le sida. Ceux perdus de vue, a-t-elle précisé, sont des patients atteints du VIH/Sida, sous traitement antirétroviral et qui sont absents depuis 28 jours après leur dernier rendez-vous.

« Pour rechercher ces gens, nous tentons d’entrer en contact avec eux par téléphone ou par des visites à domicile », a-t-elle expliqué. Selon elle, en général, c’est difficile de les retrouver car ils donnent souvent de fausses adresses ou de faux numéros de téléphone. Toutefois, a-t-elle relevé, certains reviennent au centre après une absence prolongée.

La gestionnaire a précisé que parmi les 114 patients sous traitement au niveau du Centre de santé Sidi Guissé, il y a cinq enfants, 85 femmes et 25 hommes. L’assistante sociale a fait savoir que la moyenne d’âge des 114 personnes atteintes et suivies au centre Sidi Guissé varie de 35 à 45 ans en général.

→ A LIRE AUSSI : Actes de violence sur la députée Amy Ndiaye : Le CODDAS dénonce et exige le respect des droits de la femme

→ A LIRE AUSSI : Kaolack : Les structures sanitaires submergées par une vague de cas paludéens

→ A LIRE AUSSI : Diourbel : 12 Patients du SIDA sous traitement antirétroviraux perdus de vue