Géopolitique – Admission au G-20 : Le Japon appuie formellement le SÉNÉGAL…

macky sall kishida fumio japon

Le Président de la République du SÉNÉGAL Macky SALL, président en exercice de l’Union africaine, présent dans l’Empire du “Soleil Levant“, le Japon, depuis le samedi 17 décembre, a pu bénéficier d’un appui considérable : celui du Premier ministre japonais, Kishida FUMIO pour l’adhésion de l’Union africaine au sein du G-20. C’est ainsi qu’au cours d’une rencontre durant laquelle les deux parties ont, aussi procédé à un échange de vues sur la poursuite du renforcement des relations bilatérales, en prenant en considération les résultats de la 8ème Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD), de la situation en Ukraine, et du renforcement des fonctions de l’ONU, y compris la réforme du Conseil de Sécurité. 

 
Voici, in extenso, le texte produit à l’issue de la rencontre ! 

Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, effectue une visite officielle au Japon du 17 au 20 décembre 2022, à l’invitation de Son Excellence Monsieur Kishida FUMIO, Premier ministre du Japon. A cette occasion, les deux dirigeants ont eu un entretien au Sommet qui leur a permis d’examiner les voies et moyens de renforcer le partenariat entre le Japon et le SÉNÉGAL.

Les deux dirigeants ont confirmé que les deux pays renforceront davantage leur coopération aussi bien bilatérale que multilatérale, en tant que partenaires stratégiquement importants, qui partagent des valeurs et principes fondamentaux tels que la liberté, la démocratie, l’État de droit et la bonne gouvernance et qui coopèrent en vue de maintenir et renforcer un ordre international fondé sur ces valeurs et principes.

Les deux dirigeants se sont accordés sur la nécessité de faire avancer davantage leur coopération non seulement en matière de développement mais aussi dans des domaines divers, compte tenu des rôles croissants des pays africains au sein de la communauté internationale d’aujourd’hui.

Les deux dirigeants se sont félicités du succès de la huitième (8e) Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 8), tenue à Tunis, les 27 et 28 août 2022, dont ils ont co-présidé les travaux. Le Premier Ministre Kishida a hautement apprécié la participation du Président SALL aux quatre derniers sommets de la TICAD. Le Président SALL a exprimé ses remerciements au Premier ministre Kishida pour le rôle de premier plan joué par le Japon et sa contribution pour le développement de l’Afrique.

Renforcement des relations bilatérales…

1. Dans un contexte marqué par la volonté résolue du SÉNÉGAL de se placer durablement sur une trajectoire d’émergence, les deux dirigeants ont convenu d’œuvrer au renforcement soutenu de leur coopération, en la diversifiant et en l’amplifiant, notamment dans les domaines du développement, de la promotion des affaires et des échanges humains.

2. Le Président SALL a hautement apprécié le soutien que le Japon apporte depuis longtemps au SÉNÉGAL, en mettant en valeur « l’investissement sur le peuple », à travers le soutien au Centre de Formation Professionnelle et Technique SÉNÉGAL/Japon (CFPT), le programme de Masters et de stages dans le secteur des affaires en faveur des jeunes africains (Initiative ABE) et la formation d’agents administratifs, entre autres. A ce propos, Les deux dirigeants se sont félicités de la signature des Echanges de Notes relatifs à un nouveau prêt de 10 milliards de yen japonais pour le « Programme de politique de développement du secteur de l’éducation ». ? P ?

3. Le Président Sall a remercié le Japon pour son soutien au développement du Sénégal, notamment pour la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU). Le Premier ministre Kishida a renouvelé sa haute appréciation pour les efforts déployés par le SÉNÉGAL afin de parvenir à la CSU en Afrique. Les deux dirigeants ont convenu de poursuivre leur coopération étroite en matière de santé, en vue de l’ère post-COVID et en profitant des expériences et des leçons de la pandémie.

4. Les deux dirigeants se sont félicités des progrès significatifs et des perspectives de renforcement de leur coopération dans le domaine des infrastructures, illustrés par le démarrage du « Projet de construction de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles », l’achèvement des travaux pour le « Projet de Réhabilitation du Môle 3 du Port de Dakar » et le lancement du « Projet d’élaboration du schéma directeur du port multifonction de Ndayane ». Ils ont réaffirmé l’importance du développement des infrastructures, conformément aux « principes du G-20 sur l’investissement dans les infrastructures de qualité ».

5. Le Président SALL a hautement apprécié l’appui conséquent du Japon au renforcement de la sécurité alimentaire du SÉNÉGAL, par un soutien au secteur agricole et au secteur de l’aquaculture. Les deux dirigeants ont réaffirmé l’importance de la lutte contre la Pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et de la sécurité maritime. Ils se sont félicités de la signature des Echanges de Notes relatifs à une contribution financière non remboursable d’environ 1,5 milliard de yen japonais pour le « Projet de construction d’un laboratoire national d’analyse des produits de la pêche et de l’aquaculture ». ? P ?

6. Les deux dirigeants ont réitéré l’importance du rôle que jouent les startups pour résoudre les défis sociaux en Afrique. Ils ont convenu de continuer leur coopération, y compris les négociations sur le projet d’accord bilatéral sur les investissements, en vue de promouvoir les investissements des entreprises japonaises au SÉNÉGAL, y compris des startups.

7. Les deux dirigeants se sont réjouis du démarrage de l’exploitation du pétrole et du gaz naturel au Sénégal prévu en 2023. Le Président SALL a salué les activités dynamiques des entreprises japonaises au Sénégal, notamment les protocoles d’entente entre les entreprises des deux pays signés lors de la TICAD 8. Les deux dirigeants ont convenu de soutenir les activités menées par les entreprises japonaises au SÉNÉGAL, notamment concernant l’exploitation des ressources naturelles y compris le pétrole, le gaz naturel et les ressources minières, ainsi que le renforcement de la sécurité alimentaire.

8. Les deux dirigeants ont positivement apprécié la poursuite des efforts visant à améliorer l’environnement des affaires entre les deux pays à travers le Comité économique pour la promotion de l’investissement des entreprises japonaises au Sénégal (Comité économique Japon-Sénégal). Le Président SALL a souligné l’importance de dynamiser davantage les interventions des acteurs concernés par la promotion des investissements japonais, notamment le « Japan External Trade Organization (JETRO) ».

9. Le Premier ministre Kishida s’est félicité de la participation prochaine du SÉNÉGAL à l’Expo Osaka-Kansai 2025, qui aura pour objectif de promouvoir la vision future de la Société humaine.

10. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur volonté de promouvoir la compréhension mutuelle entre les deux pays à travers des échanges dans divers domaines, notamment culturels, sportifs et académiques, y compris la coopération pour l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar en 2026.

Coopération sur la scène internationale

11. Le Président SALL a positivement apprécié l’annonce faite lors de la TICAD 8 par le Premier ministre Kishida de mobiliser un financement public et privé de 30 milliards de dollars US, au cours des trois prochaines années, pour renforcer le partenariat entre le Japon et l’Afrique. Les deux dirigeants ont salué l’importante annonce faite par le Japon, d’une contribution financière à hauteur de 1,08 milliard de dollars US au Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme et pour le renforcement des systèmes de santé en Afrique, ainsi que d’une aide de 300 millions de dollars US pour renforcer la production alimentaire en coordination avec la Facilité africaine de production alimentaire d’urgence de la Banque africaine de développement. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur volonté de continuer à coopérer dans le processus de la TICAD, en soulignant l’importance d’une mise en œuvre intégrale et efficace des engagements pris lors de la TICAD 8.

12. Le Premier ministre Kishida a exprimé sa grande appréciation pour la contribution du Président SALL et du SÉNÉGAL à la paix et à la stabilité sur le continent africain, y compris la région du Sahel, et s’est réjoui de la tenue, les 24 et 25 octobre 2022, de la huitième édition du « Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique ». Le Président SALL a, pour sa part, exprimé ses remerciements au Japon pour son soutien constant et précieux à l’organisation dudit Forum. Les deux dirigeants ont noté que la paix et la stabilité de l’Afrique sont extrêmement importantes pour la paix et la stabilité de la communauté internationale. Le Premier ministre Kishida a déclaré que le Japon déploiera ses efforts à cette fin au cours de son mandat comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies qui débutera en janvier 2023. Le Président SALL a salué cette déclaration, et les deux dirigeants ont réaffirmé leur engagement à poursuivre la coopération dans ce domaine.

13. Abordant la pandémie de COVID-19 en tant que menace pour la paix internationale et la sécurité humaine, les deux dirigeants ont souligné la nécessité de la coopération entre les deux pays pour l’amélioration de l’accès aux médicaments y compris les activités de production de vaccins, de recherche et de renforcement des capacités. A cet égard, le Président Sall a salué la subvention à travers la Société Financière internationale (SFI) déjà allouée par le Japon au projet MADIBA (Manufacturing in Africa for Disease Immunization and Building Autonomy) mis en œuvre par l’Institut Pasteur de Dakar. Les deux dirigeants ont convenu de poursuivre la coopération dans ce domaine.

14. Les deux dirigeants ont réitéré l’importance d’un système économique international libre, ouvert et équitable qui permet la résilience économique de l’Afrique. Ils ont également souligné l’importance d’un financement sain du développement, conforme aux règles et aux normes internationales telles que la stabilité macroéconomique, comme base d’un développement économique durable.

15. Les deux dirigeants ont reconnu la valeur fondamentale d’un multilatéralisme cohérent, plus ouvert, transparent et inclusif. Par conséquent, ils ont renouvelé leur engagement à travailler ensemble pour maintenir la paix et la stabilité internationales sur la base du principe selon lequel le cœur de l’ordre international est le droit international, y compris la Charte des Nations unies, et le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays. Le Premier ministre Kishida a exprimé à nouveau l’engagement fort du Japon en vue de la réalisation d’un « Indopacifique libre et ouvert », et le Président SALL a pris bonne note de cette initiative.

16. Les deux dirigeants ont exprimé leur préoccupation à la coercition économique et ont souligné l’importance de renforcer l’ordre économique international afin de relever les nouveaux défis tels que la coercition économique.

17. Les deux dirigeants ont exprimé leur vive inquiétude quant à la situation en Ukraine. A cet égard, ils ont souligné l’importance de la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité, par le dialogue et le respect des principes du droit international.

18. Les deux dirigeants ont convenu que la situation en Ukraine a porté un coup dur à l’économie mondiale, et a un impact socio-économique destructeur. A ce propos, ils ont réaffirmé leur volonté de travailler ensemble dans la lutte contre les pénuries d’approvisionnement en nourriture et en énergie et l’augmentation de leurs prix, à l’échelle mondiale, exacerbées par ladite situation.

19. Les deux dirigeants ont réaffirmé une importance déterminante de respecter le droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer (CNUDM / UNCLOS).

20. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur attachement au multilatéralisme et à la légitimité internationale. Ils ont rappelé que la réforme du Conseil de sécurité doit être examinée de manière exhaustive, transparente et équilibrée, en s’attaquant à toutes les cinq questions clés, notamment la question du droit de veto. Ils ont également réaffirmé leur coopération pour accélérer la réforme du Conseil de sécurité, et ont souligné la nécessité de faire progresser la négociation intergouvernementale en vue d’un lancement des négociations basées sur un texte, en réaffirmant leur soutien à la représentation entière de l’Afrique au sein du Conseil de sécurité conformément à la position commune africaine consacrée dans le consensus d’Ezulwini et la déclaration de Syrte.

21. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur détermination à unir leurs forces pour sauver les générations présentes et futures du fléau de la guerre et pour réaliser une société internationale dans laquelle tous les peuples peuvent se développer économiquement et socialement. De ce point de vue, ils ont réaffirmé leur collaboration étroite pour la promotion de l’État de droit au sein de la communauté internationale, en défendant les principes de la Charte des Nations unies.

22. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur engagement à réaliser « un monde sans armes nucléaires », en reconnaissant les conséquences humanitaires catastrophiques de l’utilisation des armes nucléaires, dont la compréhension sous-tend notre poursuite de l’élimination totale des armes nucléaires. Ils se sont engagés à maintenir et à renforcer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), pierre angulaire du régime international de désarmement et de non-prolifération nucléaire, et fondement essentiel de la poursuite des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.

23. Les deux dirigeants ont condamné le développement continu par la Corée du Nord d’armes nucléaires et de missiles balistiques, en réitérant leur engagement à parvenir au démantèlement complet, vérifiable et irréversible de toutes les armes de destruction massive, des missiles balistiques de toutes portées et des programmes concernés. Ils ont exhorté la Corée du Nord à se conformer aux obligations qui lui incombent en vertu des résolutions concernées du Conseil de sécurité des Nations unies et ont souligné l’importance pour la communauté internationale de mettre en oeuvre pleinement lesdites résolutions. Ils ont également exhorté la Corée du Nord à résoudre immédiatement la question des enlèvements de citoyens japonais.

24. Les deux dirigeants ont réaffirmé l’importance de la lutte contre le changement climatique qui est un défi commun pour l’humanité, et ont convenu de travailler de concert en vue de la décarbonisation mondiale. A cet égard, ils se sont félicités de la signature du Mémorandum de Coopération pour établir le « Joint Crediting Mechanism » (JCM) en août 2022.

25. Le Président SALL, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, a sollicité le soutien du Japon à l’adhésion de l’Union africaine (UA) au G-20. A ce propos, le Premier ministre Kishida a exprimé son soutien, compte tenu des rôles croissants des pays africains au sein de la Communauté internationale d’aujourd’hui. ? P ?

kishida fumio macky sall japon

26. Enfin, le Président SALL a exprimé ses vifs remerciements au Gouvernement et au Peuple japonais pour l’accueil chaleureux et la généreuse hospitalité qui lui ont été réservés ainsi qu’à sa délégation, durant son séjour au Japon, et a invité le Premier Ministre Kishida à effectuer une visite officielle au S.

 

Tokyo, le 19 décembre 2022

 

→ A LIRE AUSSI : Sénégal : Tous les passeports de service délivrés à partir de janvier 2021 sont annulés

→ A LIRE AUSSI : Reconquête de Dakar : Amadou Bâ sort la grosse artillerie

→ A LIRE AUSSI : 🚨Nécrologie : Dr Babacar DIOP, maire de la Ville de Thiès, sous le coup d’une grande tristesse…