Gabon : « On va sceller la constitution et mettre en place des garde-fous militaires », annonce le général Oligui

new general

Au Gabon, le chef des putschistes, le général Brice Oligui Nguema a rencontré la presse en fin de semaine dernière. Il a, à l’occasion, expliqué les raisons qui justifient le putsch et annoncé une nouvelle constitution pour le pays. Cette loi fondamentale promet d’être atypique.

On aura des « élections où le perdant reconnaît sa défaite »

« Nous allons mettre en place une nouvelle constitution avec la limitation des mandats et une élection à deux tours… On va sceller la constitution et mettre les garde-fous militaires. Celui qui veut tricher, ou qui veut déborder, l’armée le déchoit. Et après la constitution, on va s’attaquer au code électoral qui était aussi mal construit. Et une fois qu’on termine avec le code électoral, on va vers les élections. Et vous aurez des élections crédibles, où vous allez vous reconnaître, où le perdant reconnait sa défaite » a déclaré le général Oligui, selon le journal Le Nouveau Gabon.

Il a invité ses compatriotes à lui accorder du temps pour mettre en œuvre tous ces projets. « Nous demander d’aller vite, je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Avec tous les problèmes cités, s’il faut les résoudre, il faut du temps » a déclaré le président de la transition gabonaise.

→ A LIRE AUSSI : Coup d’État au Gabon : L’Union africaine vient de prononcer des sanctions !

→ A LIRE AUSSI : Putsch au Gabon : Voici quelques réactions mitigées d’hommes politiques sénégalais !

→ A LIRE AUSSI : Gabon: Révélations sur les malles d’argent découvertes chez des proches de Ali Bongo

pub