FRAPP annonce une manifestation devant chez Ousmane Sonko

collage 2023 02 27t072356.560 scaled 1

Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP) informe l’opinion publique nationale et internationale, qu’il compte tenir deux manifestations pacifiques  » Yoon Dafa Jeng », le samedi 17 juin 2023 et le dimanche 18 juin 2023.

La manifestation pacifique du samedi 17 juin 2023 aura lieu au terrain HLM Grand-Yoff, en face du stade Léopold Sédar Senghor, de 15h à 19h. La manifestation pacifique du dimanche 18 juin 2023, aura lieu devant la maison de Ousmane Sonko, à la cité Kër Gorgui à Dakar, de 10h à 14h.

Le FRAPP appelle tous les démocrates à y participer pour :

1- mobiliser le peuple sénégalais contre la 3e candidature illégale et illégitime de Macky Sall et contre toute idée de prolongation de son mandat;

2- la libération de tous les détenus politiques et la justice pour tous ceux qui ont été tués, blessés et torturés par le régime de Macky Sall;

3- la levée immédiate de la séquestration d’Ousmane Sonko;

4- la mobilisation contre la liquidation des candidatures de Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Karim Wade;

5- la levée sans délai, de la suspension illégale du signal de Walfadjiri;

6- l’arrêt de l’utilisation des nervis par Macky Sall.

Le FRAPP rappelle que le préfet de Dakar a interdit quatre manifestations du FRAPP, qui devaient avoir lieu les 12, 13, 14 et 15 juin 2023. Pour permettre aux candidats au baccalauréat technique de pouvoir passer leurs épreuves dans la quiétude, le FRAPP n’a pas bravé les quatre interdictions préfectorales illégales.

Le FRAPP rappelle également que le préfet de Dakar a interdit récemment, la manifestation du FRAPP en soutien aux travailleurs de Excaf Télécom courant derrière 27 mois d’arriérés de salaire.

Le préfet de Dakar a également interdit les deux manifestations du F24, qui devaient avoir lieu les 9 et 10 juin 2023.

Pour le FRAPP, ces interdictions qui sont devenues la règle sous Macky Sall, ne peuvent plus être acceptées ni tolérées. Si le Président Macky Sall veut la paix autant que le FRAPP, il doit accepter que ceux qui sont opposés à ses options antidémocratiques, puissent l’exprimer pacifiquement et librement ,notamment par la manifestation. À moins que l’objectif de Macky Sall soit d’interdire systématiquement nos manifestations, afin de faire passer le FRAPP pour ce qu’il n’est pas et arrêter ainsi ses membres.

Le Secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP demande à tous ses membres et sympathisants, de se mobiliser pour un succès de ces deux manifestations pacifiques.

Le FRAPP invite aussi toutes les organisations démocratiques à participer à ces deux manifestations, pour protéger la République et la constitution contre le pyromane de la paix Macky Sall, contre les créateurs d’emplois de nervis qui sont au palais présidentiel, contre ceux qui violent les conventions internationales signées par le Sénégal en pratiquant la torture et les autres traitements inhumains et dégradants.

Nous devons tous ensemble sauver et préserver l’exception sénégalaise aujourd’hui en danger et menacée par le président Macky Sall qui veut briguer une 3e candidature illégale, et qui, par des verdicts commandés, veut obtenir l’élimination de ses adversaires politiques à la prochaine élection présidentielle de 2024.

→ A LIRE AUSSI : Etat psychologique de SONKO : Atépa Pierre Goudiaby donne des nouvelles de l’opposant !

→ A LIRE AUSSI : (Vidéo) Grosses révélations d’Idrissa Seck sur Ousmane Sonko: « Il a failli… »

→ A LIRE AUSSI : Fermeture de l’université : La position ferme du Collectif des amicales de l’Ucad

pub