Visites techniques à Dakar : Les réserves du syndicaliste Gora Khouma

arton29080

Sur les 22 « mesures fortes » annoncées par le gouvernement après le Conseil interministériel sur la Sécurité routière, Gora Khouma a exprimé son désaccord sur le point 6, concernant les visites techniques qui devront toutes se faire à Dakar. Selon lui, « cela va poser beaucoup de difficultés, vu le nombre de véhicules concernés ».

 

Le Secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal émet des réserves sur certaines des 22 mesures annoncées par le gouvernement pour la lutte contre les accidents de la route. Sur les ondes de Radio Sénégal internationale (Rsi), hier, Gora Khouma a notamment indexé le 6e point qui stipule que c’est au « ministère en charge des Transports terrestres, de prendre une mesure rendant obligatoire le passage gratuit du contrôle technique à Dakar pour tous les véhicules de transport de personnes et de marchandises et suspendant pour une période de 3 mois les visites techniques des véhicules particuliers ». Une mesure qui, selon lui, risque de causer beaucoup de désagréments et du désordre. « Cela va poser beaucoup de difficultés, vu le nombre de véhicules concernés », a-t-il indiqué.

Ainsi, il demande à l’Etat d’ouvrir, au plus vite, ces centres régionaux. « Il y’a un point que je ne partage pas avec le Premier ministre, lorsqu’il dit que tous les véhicules feront leurs visites techniques à Dakar. Ce qui veut dire que les centres de visites techniques des régions seront fermés. Cela fera bientôt 12 ans que j’ai dit à l’Etat de multiplier les centres de visite technique, mais l’Etat n’a jamais eu la volonté de le faire », regrette le syndicaliste.

 

Le Secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal, qui se désole d’avoir été privé de parole dans la prise de ces mesures, a indiqué que si le débat était ouvert après l’intervention du Premier ministre, pour donner son avis sur la situation qui interpelle tous les acteurs. « Les “véhicules de DK“ de Dakar peuvent continuer à faire leur visite technique avec le centre moderne de Dakar et que les véhicules des autres régions continuent à opérer avec le système visuel, en attendant que l’Etat puisse installer les systèmes modernes dans les régions », a-t-il insisté. Sur les modifications externes et internes sur les véhicules, Gora Khouma a tenu à rappeler qu’en dehors de la question sur la visite technique à Dakar, il est d’accord sur les tous les points, sans exception, même si, reconnait-il, il y a des points qui sont très lourds à faire accepter. Il a également invité l’Etat à mettre en pratique rapidement ces mesures, notamment sur le paiement des amendes forfaitaires qui sera désormais électronique.

« Nous sommes d’accord, mais s’ils créent des lenteurs sur certaines applications et qu’on continue à vivre avec l’ancienne système de traque, on va se lever pour dire non !»

→ A LIRE AUSSI : Hadj 2023 : L’Arabie Saoudite assure un retour à la forme initiale

→ A LIRE AUSSI : Sortie sur France 24 et RFI : Kémi Séba s’attaque à Sonko…

→ A LIRE AUSSI : Drame de Sikilo : L’ultime hommage de Vélingara à ses fils…