(Vidéo) – Situation au Niger : Le PM de BAZOUM a demandé un soutien international !

niger

Ouhoumoudou MAHAMADOU – le Premier ministre du Niger –,  qui est bloqué à l’extérieur du pays depuis le coup d’État de la semaine dernière, a lancé mardi un appel à la Communauté internationale pour qu’elle aide son pays à rétablir la démocratie.

S’adressant à l’Associated Press à Paris, M. MAHAMADOU a déclaré que « le Niger devrait être considéré comme un pays crucial pour le renforcement de la démocratie en Afrique de l’Ouest et la protection des pays du sudcontre la propagation du terrorisme“. »

A cet effet, l’Organisme régional d’Afrique de l’Ouest  – la CEDEAO – a annoncé, dimanche dernier, « des sanctions économiques et de voyage contre le Niger » et a déclaré qu’elle pourrait « recourir à la force si les putschistes refusaient de rétablir le Président démocratiquement élu du Niger, Mohamed BAZOUM, dans un délai d’une semaine… »

M. MAHAMADOU a déclaré que ces sanctions seraient une « catastrophe » pour le Niger…!

Mardi, la France, l’Italie et l’Espagne ont annoncé l’évacuation du Niger de leurs citoyens et d’autres ressortissants européens. Le Gouvernement de M. MAHAMADOU était l’un des derniers partenaires démocratiques de l’Occident contre les extrémistes d’Afrique de l’Ouest.

Niger : Est-ce que les menaces de Ouagadougou et de Bamako sont à prendre au sérieux ?

« Le Niger est un pays clé en termes de Sécurité pour le reste de l’Afrique, mais aussi pour le reste du monde », a–t–il souligné !

Ces dernières années, les États–Unis et la France ont envoyé, au Niger, des troupes et des centaines de millions de dollars d’aide militaire et humanitaire.

pub

L’instabilité actuelle du pays « pourrait à terme favoriser (…) le développement de l’insécurité liée aux djihadistes », a également tenu à avertir M. MAHAMADOU !

Niger PM

« Parce que si les Forces armées sont préoccupées par des questions autres que la sécurité du pays, vous pouvez comprendre que cela permettra aux djihadistes d’avancer sur le terrain ! »

Néanmoins, le PM de BAZOUM a déclaré vouloir « rester optimiste » quant à la possibilité, pour le Niger, de retrouver la démocratie et d’éviter une intervention militaire de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

Il a déclaré qu’il restait en contact avec M. BAZOUM et que « le Président est certainement un otage », mais qu’il était « de bonne humeur et prêt à faire face à la situation... »

MAHAMADOU a déclaré qu’il pensait que « les putschistes tiendraient compte de l’appel de la CEDEAO à rétablir BAZOUM, plutôt que de faire face à la menace d’une intervention militaire, parce qu’ils sont des patriotes“. »

→ A LIRE AUSSI : Niger : Le Burkina et le Mali soutiennent le putsch et mettent en garde la CEDEAO !

→ A LIRE AUSSI : Sommet spécial de l’UEMOA sur le Niger: les sanctions contre les putschistes !

→ A LIRE AUSSI : Transports – Réseau AFTU en grève : La situation reste inchangée !

pub