Une monstruosité professorale : « La réponse des agrégés de droit à la DGE » (Par Moustapha Diakhaté)

65469010 46709786

Chers Professeurs, le refus de la Direction Générale des Élections de remettre des fiches de parrainage au mandataire de M. Ousmane Sonko a bel et bien un joli nom : c’est le respect de la règle de DROIT.

Le Directeur général des Élections Monsieur Tanor Thiendella Fall n’est pas le chef du bureau de courrier de ministère de l’intérieur. Il n’a pas pour vocation de recevoir des significations ou des notifications de décisions de justice destinées au Ministre de l’intérieur.

La DGE ne peut être destinataire du jugement du Tribunal d’instance de Ziguinchor, portant annulation de la radiation de M. Ousmane Sonko des listes électorales.

Contrairement aux élucubrations des 4 agrégés de droit, la Dge n’a pas radié M. Monsieur Sonko. Elle ne peut pas non plus le réintégrer dans le fichier électoral. Cette prérogative incombe au seul Ministre de l’Intérieur.

Au Sénégal, l’administration est hiérarchisée. La Dge ne peut accuser réception d’une correspondance dont le destinataire unique est le Ministre de l’intérieur.

Le mandataire de Monsieur Sonko ainsi que le huissier de justice se sont trompés d’adresse.

Pour rappel, il n’y a guère longtemps, l’administration pénitentiaire de la Maison d’arrêt Sébikotane a refusé de recevoir la notification de radiation que le Procureur de la République avait envoyée à Monsieur Sonko.

Le pamphlet des 4 agrégés est révélateur de quelque chose de terriblement malsain au Sénégal : s’abriter derrière des titres, grades universitaires, libertés académiques et d’expression pour insulter, calomnier, dénigrer, salir d’honnêtes citoyens, s’adonner à la propagande et à la manipulation.

En réalité ces enseignants sont de politiciens qui se cachent derrière le vernis de la science juridique pour faire de la propagande.

Les 4 agrégés de droit immolent la devise de l’Université Cheikh Anta Diop: « Lux mea lex ».

Au lieu de la lumière, c’est la propagande qui est la Loi des 4 Professeurs agrégés de Droit : Abdoul Aziz DIOUF, El Hadji Samba NDIAYE, Sidy Alpha NDIAYE et Babacar NIANG.

Au regard des manquements graves des 4 agrégés, il est manifeste que ces enseignants ont souillé leurs titres et grades et profané l’institution universitaire. La bande des 4 n’a pas sa place dans le prestigieux Temple du savoir qu’est l’Université Cheikh Anta Diop.

Pour l’amour de la Patrie,

Vive la République !

Vive le Sénégal

→ A LIRE AUSSI : Affaire Sonko-DGE : Ndiaga Sylla corrige Me Doudou Ndoye

→ A LIRE AUSSI : Parrainages – Clé USB de la DGE : Gueum Sa Bopp de Bougane Guèye Dany a relevé des erreurs

→ A LIRE AUSSI : Me Doudou Ndoye : “La DGE ne peut pas remettre les fiches à Sonko, si…”

pub