“Sweet Beauty Spa“ – Procès SONKO/Adji R. SARR : « La résistance se fera dans toutes les villes, quartiers et villages… »

sonkouAdjiS 1

Le Délégué général adjoint du Front pour une Révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP), Alioune Badara M’BOUP prévient contre toute parodie de Justice dans l’affaire “Sweet Beauty Spa“, qui oppose, depuis bientôt 1 an, le leadeur du PASTEF/Les Patriotes, Ousmane SONKO, à l’ex-masseuse dudit salon, Adji Raby SARR.

« Depuis le début de ce complot, le seul objectif de ceux qui ont fabriqué des accusations de “viols“ contre Ousmane SONKO est de l’amener à un jugement, malgré le fait qu’un certificat médical le disculpe. Malgré également les témoignages en sa faveur de la propriétaire du salon Ndèye Khady N’DIAYE, de la deuxième masseuse Maman BÂ, du gynécologue et du Capitaine TOURÉ, chargé de l’enquête… Malgré les multiples contradictions de la plaignante et la fuite des “enregistrements audio“ révélant un complot et ses auteurs, ainsi que le rapport interne de la Gendarmerie », rappelle Alioune Badara M’BOUP.

Et M. M’BOUP de renchérir : « Il est clair que nous devons être plus déterminés qu’eux dans leur volonté de rendre Ousmane SONKO inéligible ».

A l’en croire, le Peuple, au nom duquel la Justice est rendue, ne laissera pas un groupe de personnes utiliser la Justice pour combattre un opposant encombrant.

« La résistance se fera dans toutes les villes, quartiers et villages pour s’opposer contre toute parodie de Justice », a fait savoir, en des termes clairs, M. M’BOUP.

→ A LIRE AUSSI : Prise en charge des malades du cancer : 700 malades sont en attente

→ A LIRE AUSSI : Education – Lycée Seydina Limamoulaye : Le proviseur dément “l’agression“ d’un surveillant

→ A LIRE AUSSI : Émigration clandestine vers Espagne : « Près de 2.400 immigrés sont morts en cours de route, en 2022 »