Revue de presse – Les quotidiens de ce vendredi mettent en avant des sujets politiques : La sécurité routière, le décès de Pathé Dione…

IMG 20230112 WA0007

Les quotidiens de ce vendredi,  se sont surtout intéressés à la politique, aux mesures annoncées par le gouvernement pour éviter les accidents de la route et au décès survenu, jeudi, à Paris de l’homme d’affaires sénégalais Pathé Dione.

 

Quelles seront les conséquences du « rééquilibrage » des forces de l’opposition et de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, du débat sur l’éventuelle candidature de Macky Sall à l’élection présidentielle de 2024, de l’ « affaire Sonko » et des « menaces sur la paix civile »?

Pathé Dione, « un brillant et un discret homme d’affaires »

Les quotidiens évoquent aussi le décès du financier sénégalais Pathé Dione, fondateur du groupe “ Sunu “, spécialisé dans l’assurance-vie. Il est décédé jeudi à Paris, à l’âge de 81 ans.

« Le Sénégal perd un brillant et un discret homme d’affaires », affirme Le Soleil, rappelant qu’il avait fait réalisé « une importante performance » en rachetant 54,11 % du capital de la BICIS en 2022.

Le Témoin Quotidien a rendu hommage à « un éminent compatriote », « magnat panafricain de l’assurance et de la banque », qui est « reconnu comme l’un des plus brillants financiers de sa génération, aussi bien au Sénégal qu’en Afrique ».

“ C’est un véritable monument du secteur financier africain qui s’écroule avec la mort, ce jeudi 12 janvier 2023, de Pathé Dione “, écrit L’Observateur.

Le banquier et ancien Premier ministre Abdoul Mbaye dit espérer que “ son souci du détail et du futur permettent de penser que sa belle œuvre lui survivra “.

L’info annonce que l’Etat du Sénégal va signer un nouveau contrat d’exploitation du Train Express Régional de Dakar avec la SNCF, une société nationale ferroviaire française, pour une durée de trois ans.

La signature du contrat aura lieu mardi prochain, selon le journal.

“ C’est l’Etat qui va encaisser toutes les recettes, payer toutes les charges d’exploitation et de maintenance à la SNCF et rémunérer [son] savoir-faire “, ajoute L’info.

Le Soleil relaye les précisions de la Senelec relatives aux nouveaux tarifs de l’électricité.

La “ tranche sociale “ de la clientèle de la Société nationale d’électricité du Sénégal n’est pas concernée par la hausse des prix qu’engendre la baisse des subventions de l’Etat sur les prix de l’énergie, lit-on dans le journal.

La tranche sociale est constituée des clients domestiques dont la consommation d’électricité par bimestre ne dépasse pas 150 kilowattheures.

“ Ceux qui consomment entre zéro et 150 kilowattheures ne sont pas concernés par le réajustement des prix de l’électricité “, rapporte WalfQuotidien.

Sud Quotidien a tenté de répondre à la question. « Cette affaire doit être judiciairement élucidée dans la transparence et le respect des droits des parties en conflit, pour que les candidats à l’élection présidentielle de 2024 puissent (…) présenter aux Sénégalais les solutions alternatives », écrit-il en citant un analyste politique.

Ce dernier parle des accusations de “ viols “ de la jeune dame Adji Sarr contre l’opposant et maire de Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko. Il nie les faits dont il est accusé.

Le journal EnQuête s’est intéressé à l’exercice des fonctions de chef du gouvernement par le Premier ministre, Amadou Ba. « Après cent jours à la tête de la Primature, il a fini de convaincre de l’importance et de la nécessité du poste que Macky Sall avait jugé utile de se débarrasser au lendemain de la présidentielle de 2019 pour être le seul maître à bord », analyse-t-il.

Concernant les accidents de la circulation, Kritik’ est d’avis que « la désolation sur les routes est la conséquence de plusieurs facteurs, dont le plus scandaleux est l’immixtion dans ce secteur déjà mal organisé de clandestins devenus incontournables dans le transport des passagers ».

Le transport interurbain de passagers est désormais interdit entre 23 heures et 5 heures, note L’As, ajoutant que les gares routières seront fermées à partir de 23 heures.

Vox Populi fait entendre une voix discordante, celle du coordonnateur du Collectif des professionnels des transports routiers du Sénégal. « Nous prendrons les dispositions nécessaires pour apporter la riposte à ces mesures », déclare Momar Sourang.

« Qu’ils (les auteurs des nouvelles mesures de sécurité routière) reviennent à de meilleurs sentiments. Ils ont tout compris, sauf l’essentiel », soutient-il.

Pour rappel, le Premier ministre a annoncé une vingtaine de nouvelles mesures de sécurité routière à la suite de l’accident de la route à l’origine de la mort de 41 personnes, dimanche dernier, dans la région de Kaffrine (centre).

 

 

→ A LIRE AUSSI : Accident de Kaffrine : Pape Djibril Fall monte au créneau et réclame la tête de Mansour Faye et Cie

→ A LIRE AUSSI : Hausse du prix de l’électricité: Papa Mademba Bitèye, DG de la Senelec, donne les raisons…

→ A LIRE AUSSI : Mairie de Rufisque/Socosim : Dr Oumar Cissé propose au DG de la SOCOCIM, Youga Sow, une convention qui serait bénéfique à la ville de Rufisque…