Rapport Cour des comptes : Le Préfet de Kolda dit niet au rassemblement des forces vives de la région

Le Préfet de la région de Kolda a dit niet pour le rassemblement pacifique dont les forces vives de Kolda l’ont informé par lettre, pour exiger l’ouverture d’une information judiciaire sur la gestion des fonds destinés à la lutte contre le COVID–19 ; des suites des recommandations contenues dans le dernier rapport de la Cour des Comptes.

D’après les représentants du mouvement FRAPP–France Dégage, ce rassemblement devait avoir lieu ce vendredi 30 décembre à partir de 15h00 à l’esplanade de la mairie de Kolda. Selon toujours la même source, le motif évoqué par le Préfet de Kolda est : « risque de troubles à l’ordre public ».

« Nous apprécions l’arrêté d’interdiction illégale et illégitime du Préfet de Kolda comme une honte. Cet arrêté du Préfet de Kolda est une honte car le Préfet se transforme en “SALL–préfet“, qui opprime les Koldois.e.s. », décrie clairement ledit démembrement de FRAPP–France Dégage.

 

Pour dire que les forces vives de Kolda dénoncent cette interdiction préfectorale. A en croire les activistes, le FRAPP–France Dégage “Kolda“ a écrit le 29 décembre 2022 au Préfet de Kolda, en l’informant qu’en lieu et place de la manif pacifique, une délégation des forces vives de Kolda ira déposer à 16h00 une missive de protestation.

→ A LIRE AUSSI : Rapport Cour des comptes : Amadou BA entre en scène

→ A LIRE AUSSI : 🚨(Document) – Mobilisation de la Société civile : Le Préfet de Dakar, Mor Talla TINE, avalise la manifestation

→ A LIRE AUSSI : Rapport Cour des Comptes : Mouhamadou Ngouda M’BOUP en rajoute une couche…