Programme “Terra Africa“ de CFI : Les médias à l’école des changements climatiques à Abidjan

arton28543

« Quelle place pour les médias dans la lutte contre les changements climatiques en Afrique de l’Ouest ? » Tel est le thème du projet “Terra Africa“ initié par l’Agence française de développement médias (CFI). Le séminaire régional de lancement est ouvert ce matin à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et se poursuit jusqu’au 11 prochain.

Initié par l’agence française de développement médias (CFI), le programme est axé sur le thème “Quelle place pour les médias dans la lutte contre les changements climatiques en Afrique de l’Ouest ?“ Et pendant 3 jours, les journalistes seront outillés afin de mieux comprendre les défis environnementaux.

Le Séminaire régional de lancement du projet initié par l’agence française de développement médias “Terra Africa“ réunit des journalistes et responsables des médias, des scientifiques, des organisations de la Société civile et des représentants des communautés impactées par les effets du changement climatique, en Côte d’ivoire. Et cinq pays ont été ciblés. Il s’agit du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau et de la Guinée Conakry. Et pendant trois jours, les participants entameront une réflexion collective sur les modalités de collaboration entre les médias, les Société civile et scientifique, dans le but d’améliorer la couverture médiatique des enjeux climatiques et environnementaux dans ces pays ciblés par “Terra Africa“.

Dans les discours officiels, les acteurs ont fait savoir qu’en Afrique de l’Ouest, les changements climatiques mettent en péril la vie humaine et les moyens de subsistance. Face à cette menace, ils estiment que le traitement de la question écologique reste encore marginal et se limite souvent au récit des catastrophes naturelles. Et ils sont convaincus que les médias ont un rôle primordial à jouer pour expliquer les causes de ces dérèglements, « informer » sur les solutions d’adaptation possibles et développer un discours positif autour de la lutte contre le réchauffement climatique.

“Terra Africa“ soutient les journalistes dans la formation au traitement transversal des enjeux environnementaux. Ce projet les accompagne dans la production de contenus pour valoriser la recherche de solutions en stimulant l’engagement politique et citoyen », a fait savoir le Directeur–adjoint de CFI, Alan Dreanic.

Kodehi Gnahoré, Directeur de Cabinet–adjoint du ministère de l’Environnement et du Développement durable de la Côte d’Ivoire, venu représenter le ministre, a déclaré ouvert le séminaire, avant de remercier les initiateurs pour ce projet qui vise à renforcer les capacités des journalistes pour un traitement transversal de l’information, liés à l’environnement : ce, à travers la production de contenus valorisant la solution et stimulant l’engagement des citoyens.

Après cette cérémonie protocolaire, place à une session d’introduction sur les urgences climatiques : “état des lieux des défis en Afrique“. Et le Directeur à la recherche à l’Ird–expert du Giec, Arona Diédhiou est revenu sur les questionnements liés au continent africain, qui est le moins pollueur de la planète, mais subit les effets du réchauffement climatiques, les causes du changement climatique, etc.

Une table ronde sur le traitement des médias africains des sujets environnementaux et le changement climatique, entre autres panels, ont rythmé ce premier jour. Mais qui de mieux placés pour une meilleure sensibilisation sur les questions de l’heure que les artistes ?

Sur ce, une pièce de théâtre a été au menu avec la Troupe ivoirienne humoristique “Les Gahou Stars“, une sensibilisation aux enjeux climatiques. À noter que ce projet a une durée de 2 ans.

 

 

→ A LIRE AUSSI : Tchiky : Un mois après les violences, les populations n’éprouvent que méfiance et désolation

→ A LIRE AUSSI : C.B.V : Cheikh Diakhaté déchire la plainte de la Police et menace Serigne Mahmoud avec un coupe-coupe

→ A LIRE AUSSI : Assemblée : Amy Ndiaye entendue par la DIC à l’hôpital Principal