Ousmane Sonko sur le test Adn: « Celui qui avait demandé des prélèvements est lui-même impliqué dans le complot… »

proccc

Ousmane Sonko continue de crier au complot sur l’affaire Sweet Beauty. Sur RFI et France 24, le leader du parti Pastef a fermement démenti les accusations de viol pour lesquelles il a été inculpé après une plainte déposée en février 2021. C’est ainsi que le maire de Ziguinchor donne les raisons de son refus de faire le Test Adn.

Placé sous contrôle judiciaire en mars 2021, il se dit victime « d’un complot d’État » initié par des proches du président sénégalais.

« Il n’a jamais été question de viol et ne sera jamais question de viol me concernant » , a tonné Ousmane Sonko. C’est d’ailleurs ce qui justifie son refus de subir un test ADN qui lui a été demandé lors de sa dernière convocation par le doyen des juges Maham Diallo.

« Au nom de quoi je me soumettrai à un test ADN sur une procédure dont celui qui avait demandé des prélèvements est lui-même impliqué dans le complot, c’est-à-dire le procureur de la république? Il a été coupable de faits extrêmement gravissime en modifiant le rapport d’enquête d’un gendarme à la base pour pouvoir m’incriminer. On n’est pas dans un dossier ordinaire et c’est pourquoi je ne me soumettrai pas à ce test » , a fait savoir l’opposant.

→ A LIRE AUSSI : (Vidéo) – Interview pour France 24 & RFI : « Nous appelons la France à revoir sa position, nous n’avons rien contre la France… », Ousmane SONKO

→ A LIRE AUSSI : (Vidéo) Ziguinchor : Marche de protestation et concert de casserole contre le maire Ousmane Sonko

→ A LIRE AUSSI : Affaire Adji Sarr : Bougane Guèye “Dany“ se lave à grande eau