Manifs au SÉNÉGAL : « Les nervis sont des criminels, les recruteurs des criminels », Seydi GASSAMA

seydiii

Après les manifs violentes des 1er et 02 Juin ayant fait suite à la condamnation d’Ousmane SONKO, la polémique enfle à nouveau au sujet des nervis,  soupçonnés proches du pouvoir du Président Macky SALL. En effet, le travail effectué par la Presse française pour démêler les fils est salué, sur Twitter, par le droit-de-l’hommiste Seydi GASSAMA. Ainsi, le Directeur exécutif de la section d’Amnesty International/SÉNÉGAL oriente l’enquête du Procureur sur ces nervis et leur collusion présumée avec les Forces de l’ordre.

 

« S’agissant des enquêtes sur les nervis, la Presse française a fait un travail que les médias sénégalais ne veulent pas ou n’osent faire. Un média sénégalais aurait fait ce travail que son journaliste et son directeur de publication seraient en prison

« Et que l’on arrête de prendre les Sénégalais pour des demeurés avec des déclarations du genre les médias français en veulent au SÉNÉGAL à cause des projets et blocs pétroliers ou miniers donnés à d’autres pays “, etc. Confrontons nos problèmes au lieu de chercher des boucs émissaires…

« Les nervis sont des criminels. Ceux et celles qui les ont recrutés et armés sont des criminels. Aucune enquête qui ne ferait pas la lumière sur ces nervis et leur collusion présumée avec les FDS serait une farce ».

A rappeler que des images analysées par la presse française, dont “France24“ et “Le MondeAfrique“, ont fait focus sur des hommes communément appelés nervis qui seraient proches du camp du pouvoir.

 

nervis sen 0 1

nervis seydi gassama

→ A LIRE AUSSI : Situation tendue au Sénégal: L’invite du ministère du Tourisme aux populations…

→ A LIRE AUSSI : Sortie de l’ONU: La réponse cash du Sénégal au porte-parole du Haut-Commissaire aux droits de l’homme

→ A LIRE AUSSI : Nations-unies : Le Haut-Commissariat pour les Droits de L’Homme a dressé un tableau peu reluisant du SÉNÉGAL

pub