Sextape-Le film des gambades sexuelles d’Ousmane Noël Dieng dans son bureau

diene 1

La Direction générale à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGPU) est gravement secouée, en ce mois béni du Ramadan, par des cabrioles porno.

Ousmane Noël Dieng, chef de Cabinet du ministre Diène Farba Sarr, s’adonnait à des galipettes sexuelles avec sa copine Mame Ndack Sarr dans son bureau et filmait les ébats en même temps. En effet, via Soda Guèye des éléments torrides de ces liaisons intra muros sont tombés dans les mains de l’ex-chargé de Com d’Ousmane Noël Dieng, Babacar Sow.

Les Echos, qui donne l’info, souligne qu’après son licenciement, le sieur Sow a reçu quatre vidéos indécentes mettant en cause son ex-employeur et les a transmises au ministre Diène Farba Sarr, à Aïssatou Sow, à Ousmane Noël Dieng et à son épouse. Comme si cela ne suffisait pas, Babacar Sow avait poussé le bouchon un peu loin, en faisant dans la menace de les transférer à l’intraitable Adamo.

Ainsi, la mort dans l’âme, le responsable politique de Kaolack et chef de Cabinet du ministre Diène Farba Sarr a déposé plainte pour limiter les dégâts.

A cet effet, il convient de noter qu’hier mardi, le tribunal des flagrants délits a reçu les prévenus, poursuivis pour collecte, diffusion d’images contraires aux bonnes moeurs et accès frauduleux dans un système informatique.

Toutefois, l’un des mis en cause, Soda Gaye affirme que c’est bel et bien Ousmane Noël Dieng qui lui a envoyé ses popres images à caractère porno. En ce qui la concerne, Aïssatou Sow s’est confondue en aveux, disant clairement qu’elle a envoyé les vidéos à deux de ses contacts.

La représentante du Ministère public a requis 2 ans, dont six mois ferme contre Soda Guèye et Babacar Sow. Quant à Aïssatou Sow, le Procureur a requis deux ans, dont deux mois ferme.

Le délibéré est attendu le 19 avril prochain.

→ A LIRE AUSSI : Sénégalais brutalisé en Italie-L’Etat du Sénégal hérite de l’affaire…

→ A LIRE AUSSI : Suma assistance-attouchements sexuels sur une patiente

→ A LIRE AUSSI : Crise dans le secteur de la santé-Ce que le gouvernement a promis aux blouses blanches…