Grève des transporteurs : À Jaxaay, le mot d’ordre respecté…

3e5d87cb03b7253c7c18e266258e938ff5179fa4
C’est ce mercredi 18 janvier à 00h que les transporteurs ont entamé leur grève. À Jaxaay, le mot d’ordre est bien respecté, malgré la défection de plusieurs centrales syndicales. Il est 06h du matin, après quelques minutes de marche pour aller à la gare des bus AFTU ou Tata et autres Ndiaga-Ndiaye, l’on constate qu’aucune voiture de transport en commun n’est passée sur la route principale depuis des minutes.
Arrivée à hauteur du terrain de l’unité 17 qui fait office de garage, les passagers se regardent entre eux comme pour demander pourquoi les cars ne circulent pas. Une réponse qui n’a pas tardé à venir du côté de ses chauffeurs de transport en commun communément appelés Bus “Tata“.

 Assis en groupe, devant une quincaillerie face à leurs véhicules, ces derniers disent ne pas prendre de risques de conduire leur véhicule sous peine de se faire agresser ou de voir leur voiture se faire  caillasser  par leurs collègues grévistes. L’un d’entre eux explique être là depuis 4h du matin pour veiller au grain.

Une dizaine de bus “tata“, des lignes 52 et 51 et quelques cars “Ndiaga-Ndiaye“ sont stationnés sur place. Certains fustigent l’attitude d’un chauffeur de la ligne 70 qui est passé devant eux avec des passagers sans s’arrêter. En effet , le terminus de la ligne 70, qui quitte Jaxaay pour Thiaroye, se trouve quelques mètres un peu plus loin en allant vers les bâtiments de l’hôpital de Jaxaay.

Dans leur conversation, les chauffeurs  disent qu’il y a des défaillants parmi eux et que ce n’est pas normal. Ils disent tous attendre l’aval de leurs supérieurs pour conduire ou pas les clients à destination.

Vêtu de blouson rouge, un de ses chauffeurs surnommé prési, tasse de café à la main, dit qu’il préfère ne pas travailler et qu’il va tranquillement dormir dans son car en attendant que les responsables des chauffeurs décident de ce qu’ils vont faire.

Las d’attendre pendant des dizaines des minutes, certains usagers tentent de faire de l’auto-stop à certains particuliers qui passent par cette route, tandis que d’autres retournent tranquillement sur leur pas pour rentrer chez eux.  
 
Vers 8h, quelques bus dont une ligne 52 venant dans le sens Thiaroye/Jaxaay ont été aperçus, allant sûrement à leur terminus.
 
Tous laisse croire qu’il y a un manque de communication ou un problème de coordination entre les syndicats et les chauffeurs grévistes, car les responsables des bus AFTU avaient indiqué dans un communiqué se démarquer de la grève des transporteurs de ce mercredi 18 janvier 2023.

→ A LIRE AUSSI : Mansour Faye sur la grève des transporteurs : « Toute personne qui tentera de semer le désordre sera punie »

→ A LIRE AUSSI : Grève illimitée dans le secteur du transport : Vers un bras de fer entre transporteurs ?

→ A LIRE AUSSI : Contentieux “Sen ‘Eau/ Grand Yoff“ : 3 écoles privées d’eau depuis des mois