Enseignant tué à Ndiaffate : Une journée noire observée ce jeudi, une grève totale prévue vendredi…

enseignnnant

Les enseignants de la région de Kaolack ont boycotté les cours ce jeudi. Ils comptent paralyser le système éducatif dans cette partie-centre du pays pour le reste de la semaine, afin réclamer justice et exiger la « perpétuité » pour le présumé meurtrier d’un de leurs collègues.

 

Ils ont manifesté hier mercredi, à l’annonce du décès de leur collègue Bassirou Mbaye, qui a succombé à ses blessures après avoir reçu plusieurs coups de gourdin du fils de son bailleur.

Ce dernier, qui avait pris la fuite après son forfait, s’est livré lui-même à la gendarmerie hier mercredi, selon sa famille.

Pour rappel, dans la nuit du 22 au 23 décembre 2022, Bassirou Mbaye qui tenait une classe de CM2 à l’école élémentaire Théophile-Turpin de Ndiaffate, village situé dans la région de Kaolack, a été violenté par un voisin, conducteur de mototaxi  “Jakarta“. Ce dernier l’a trouvé dans sa chambre, avant de lui asséner plusieurs coups de gourdin à la suite d’une altercation.

Sérieusement atteint au niveau de la tête, l’enseignant a été évacué d’urgence à l’hôpital régional El-Hadji-Ibrahima-Niass de Kaolack, avant d’être transféré à Dakar, à cause de son état de santé jugé alors « très critiqué ».

Il succombera de ses blesseures mardi, à l’hôpital de Fann. Très en colère à l’annonce de la nouvelle, ses collègues enseignants réclament justice.

 

→ A LIRE AUSSI : Drame à Ndiaffate : Un enseignant tué, son meurtrier en fuite…

→ A LIRE AUSSI : Kidira : L’OCRTIS saisit 42 Kg de chanvre indien de la variété dite “ marron “

→ A LIRE AUSSI : Podor : Le nouveau Adjudant à l’assaut des bandits…