Économie – Recettes fiscales : Le SÉNÉGAL est si près du taux de pression fixé par l’UEMOA

UEMOA 3 1080x900 1

Mahamadou Gadio – Commissaire du Département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure de l’UEMOA – préside actuellement le séminaire de partage d’expériences entre les régies financières des Etats membres de l’Uemoa qui  se tient à Dakar.

 

En effet, le taux de pression fiscale communautaire fixé par l’UEMOA (Union Économique et Monétaire ouest-africaine) est de 20%. Le Sénégal – qui est devant tous les pays membres de l’Organisation sous-régionale – n’a pourtant pas atteint cet objectif.

Monsieur Gadio a rappelé que les autorités communautaires ont adopté différentes réformes fiscales le 21 Juin 2019, notamment un Plan d’actions pour la mobilisation optimale des recettes fiscales dans les États-membres de l’Uemoa.

« La mise en œuvre de ces réformes ainsi que bien d’autres initiées par les États membres ont permis d’améliorer le niveau global de collecte de recettes fiscales. Toutefois, l’objectif d’un taux de pression fiscale communautaire de 20% au minimum n’est pas encore atteint. Le taux moyen de pression fiscale de l’Union se situe à 13,8 % en 2022. Nous nous réjouissons toutefois que, pour certains pays, les résultats sont appréciables notamment avec le Sénégal avec 18,2% suivi du Burkina avec 16, 3% », a–t–il souligné.

Moustapha Bâ – ministre des Finances et du Budget du Sénégal – s’est réjoui des « bonnes performances » du Sénégal, au vu de la trajectoire de son taux de pression fiscale. Selon lui, en dépit de la révision à la hausse du PIB de 29,4%, à la suite des travaux de repassage des comptes nationaux, le Sénégal enregistre, depuis 2015, des taux de pression fiscale proches du seuil communautaire (18,2% en 2022).

« Cette performance du Sénégal, at-il rappelé…, « est à l’actif de l’ensemble des décideurs et acteurs de la chaîne de mobilisation des recettes fiscales. »

En outre, Moustapha Bâ – ministre Finances et du Budget – de noter que « cette performance du Sénégal est à l’actif de l’ensemble des décideurs et acteurs de la chaîne de mobilisation des recettes fiscales. Pour que les autres États-membres de l’Union puissent s’enquérir de l’expérience sénégalaise, le Conseil des ministres de I’UEMOA a donné des orientations à la Commission de I’UEMOA pour la tenue d’une rencontre de partage d’expériences en matière de mobilisation de ressources. »

→ A LIRE AUSSI : Pression fiscale – Avec un taux de 18,3% en 2022 : Le SÉNÉGAL reste le modèle pour l’UEMOA

→ A LIRE AUSSI : Rencontre amicale SÉNÉGAL Vs Algérie : Voici la liste d’Aliou CISSÉ !

→ A LIRE AUSSI : Projet “Gouvernance, migration, développement” au Sénégal : Plus de 1000 jeunes et 20 organisations financés

pub