Confrontation Ousmane SONKO/Adji SARR : Folle ambiance ou silence de cathédrale…?

sonkouAdjiS

La confrontation Ousmane SONKO/Adji Raby SARR, dans le cadre de l’affaire “Sweet Beauty Spa“, est prévue aujourd’hui, mardi 6 décembre vers 11 heures. Ce serait une étape décisive dans ce dossier de “viol présumé“, qui tient en haleine le Sénégal depuis février 2021. Des accusations de viols rejetées par le leadeur du Parti PASTEF/Les Patriotes (Parti des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité). Et seul le Doyen des Juges, à l’issue de cette confrontation, pourra établir une ordonnance de renvoi ou bien décerner un non–lieu, “en toute indépendance“.

Ainsi, le magistrat–instructeur accueille ce mardi dans son bureau les deux protagonistes. Peut–être, ce sera une confrontation qui doit décider du sort de cette affaire.

Les Sénégalais, qui souvent pâtissent des remous politico–judiciaires comme ce fut le cas en mars 2021, espèrent également être fixés au sujet de ce dossier de “supposé viol“, ayant malheureusement occasionné, en termes de dégâts collatéraux,  14 pertes en vies humaines, de nombreux blessés graves et autres dégâts matériels.

De toute façon, toutes les parties prenantes de cette affaire rocambolesque ont toujours réaffirmé leur ferme volonté d’en finir une bonne fois.

En attendant, l’opposant radical du régime de Macky SALL, et ancien Honorable–député dans la 13ème législature, rejette catégoriquement les accusations portées à son encontre et soutient mordicus n’être que la victime d’un complot tramé par des adversaires peureux de l’affronter sur le terrain politique.

Va–t–il répondre aux accusations de l’ex–masseuse de “Sweet Beauty Spa“, qui serait prête à déballer ou aux questions du Doyen des Juges ?

Au cours de son audition au fond le 3 novembre dernier, Ousmane SONKO “n’avait pas répondu aux questions d’Oumar Maham DIALLO aux présumés rapports sexuels avec Adji SARR et avait défendu le magistrat de lui poser ce genre de question“.

En voilà donc une occasion pour le magistrat–instructeur, par–devers les protagonistes, de trier toutes les pièces du puzzle du salon “Sweet Beauty Spa“, afin de se faire sa propre religion pour ce qui est de l’existence (“viols“) ou de l’inexistence des faits (“cabale politique“).

D’un autre côté, ses avocats s’inquiètent aussi de la non–audition de certaines personnes (Mamour DIALLO, ex–Procureur Bassirou GUEYE et d’autres) citées dans le dossier.

Adji Raby SARR qui a confirmé les faits, la propriétaire du salon de massage, Ndèye Khady N’DIAYE, Sidy Ahmed M’BAYE, celui–là même qui a conduit l’ex–masseuse à l’hôpital, et d’autres personnes, ont déjà été entendus par le Doyen des Juges DIALLO.

Pour rappel, le candidat déclaré à la Présidentielle de 2024, a été accusé par l’ex–masseuse Adji Raby SARR pour “viols et menace de mort“, fin 2020. Par la suite, il a été placé sous contrôle judiciaire, en mars 2021, pour “troubles à l’ordre public“.

→ A LIRE AUSSI : (Photos) A quelques heures de sa confrontation avec Sonko: Adji Sarr s’affiche en public…

→ A LIRE AUSSI : La dernière manœuvre idiote de Ousmane Sonko (Par Madiambal DIAGNE)

→ A LIRE AUSSI : Ousmane SONKO après Angleterre Vs SÉNÉGAL : « Le peuple est fier de vous et vous remercie pour… »