Affaire des “danseuses brésiliennes“ : Le ministre de la Culture avertit !

danseuses 2668

Depuis quelques jours, la polémique n’a cessé d’enfler autour de l’affaire dite des “danseuses brésiliennes“. Le ministre de la Culture vient de monter au créneau.

Le ministre de la Culture et du Patrimoine historique, Aliou Sow réagit des suites de la polémique suscitée par l’affaire des “danseuses brésiliennes“. Il dit avoir « pris connaissance des images dégradantes et contraires à nos mœurs qui ont ponctué la cérémonie du “Gala Chic et Glamour“ ».

Et devant une telle situation, « heurtant profondément nos valeurs culturelles, le ministre tient à porter à l’attention de l’opinion qu’il désapprouve et condamne fermement de telles dérives comportementales, qui sont totalement en déphasage avec nos réalités sociétales », informe son département ministériel, dans un communiqué de presse.

Dans le document de presse parcouru par Chrono–actu , Aliou Sow informe les acteurs culturels et promoteurs d’évènements culturels que l’ouverture et la disponibilité du ministère à les accompagner et à soutenir leurs activités ne sauraient être une autorisation pour la promotion de contenus contraires à nos valeurs et croyances.

« Dorénavant, tout bénéficiaire d’un appui financier et logistique du Ministère, pour une activité culturelle, et tout promoteur d’un événement, dans un des lieux de diffusion relevant de la tutelle ou de la responsabilité du Ministère, devra, au préalable, s’engager, par écrit, à ne pas exhiber ou promouvoir des images et attitudes contraires à nos valeurs, à nos mœurs et à nos réalités culturelles », précise-t-il.

Il avertit que le non-respect d’une telle démarche entrainera la restitution des appuis reçus, sans préjudice des suites qui pourraient être apportées à cette situation en conformité avec les lois et règlements en vigueur.

 

→ A LIRE AUSSI : Association de Maires au Sénégal : Yewwi Askan Wi répond à Macky Sall…

→ A LIRE AUSSI : Sonko/Adji Sarr : Le Doyen des juges ouvre quatre nouvelles pistes

→ A LIRE AUSSI : Arrestation des proches de Sonko : Le sort réservé à “Diop Taïf“ et “Vito“