Accident de Sakal : Le médecin-chef régional de Louga fait le point et parle de…

arton29176 1

Dr Cheikh Sadibou Senghor, médecin-chef de la région de Louga, a fait le point suite à l’accident survenu, ce lundi 16 janvier 2023, dans la commune de Ngueun Sarr – arrondissement de Sakal  département de Louga –, entre un car de transport en commun et un camion.

 

Le médecin a commencé par dire que, « depuis ce matin le ministre de la Santé est en train de coordonner et le dispositif au niveau national a été déjà mis en place et enclenché. Parce qu’il y a un groupe qui a été mis en place rapidement dès que l’information est tombée pour que l’ensemble des spécialistes, des Directeurs d’hôpitaux, des centres de santé qu’on puisse, d’emblée, identifier les places disponibles ».

 

À en croire Dr Cheikh Sadibou Senghor, il y’a eu 19 décès qui ont été constatés sur place. Après cela, il y a eu une organisation qui a été faite rapidement sur place parce que, dit-il, le plan blanc a été déjà déclenché à Louga et trois évacuations d’urgence ont été faites vers Saint-Louis, en rapport avec le médecin-chef de Saint-Louis. Les autres ont été évacués à Louga et ils sont au nombre de 27. « Sur les 27, les 4 ont été évacués rapidement au centre de santé de Louga et les 21 sont pris en compte. On a dénombré malheureusement deux décès au niveau de la réanimation. Ce qui porte le bilan à 21 morts. 6 blessés graves sont actuellement à la réanimation et on a reçu ce matin le Directeur du “Samu“ national avec un hélicoptère des Forces armées dépêché par le Gouvernement pour nous aider à faciliter les évacuations d’urgence au niveau des services de réanimation qui sont à Dakar », a-t-il soutenu. Avant d’ajouter, dans la foulée : « On est sûrs qu’on peut évacuer jusqu’à 9 personnes vers les hôpitaux de Dakar. Tout le dispositif est mis en place pour accueillir les cas de blessés graves. Pour le reste, nous invitons à un don de sang, parce qu’il y a 30 personnes, attendant que les populations arrivent pour faire le don de sang. Pour les cas de décès, les morgues au niveau des mosquées ont été toutes ouvertes. Parce que, l’hôpital n’a pas la capacité de recevoir tous les corps sans vie. Présentement, 17 corps sans vie sont dispatchés dans ces morgues et les 4 sont retenus à l’hôpital ».

→ A LIRE AUSSI : Sécurité routière – Bilan, surnombre… : Les chiffres et les vraies causes de l’accident de Sakal

→ A LIRE AUSSI : Ross Béthio : Le Maire Faly Seck lance un programme pour l’émergence de la commune

→ A LIRE AUSSI : Accident de Sikilo : Les explications de l’un des deux transporteurs arrêtés