🚨URGENT– Mauritanie : L’ancien PrĂ©sident ABDEL–AZIZ apprĂ©hendĂ© par la Police Ă  la veille de son procès…

abdelAziz

L’ancien Chef d’État de la RIM (RĂ©publique Islamique de Mauritanie), Mohamed Ould ABDEL–AZIZ, a Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ© par des Ă©lĂ©ments de la Police mauritanienne, hier, dans l’ après-midi, Ă  son domicile Ă  Nouakchott et emmenĂ©, manu militari, par ledit Ministère rĂ©galien, Ă  la veille de son procès.

D’après certaines sources, se fondant sur des “indiscrĂ©tions judiciaires“, tous les prĂ©venus dans l’affaire dite du “ Procès de la dĂ©cennie “ devraient passer cette nuit entre les mains de la Police, avant d’être emmenĂ©s, mercredi matin, au Palais de Justice, oĂą ils comparaitront devant la Cour criminelle spĂ©cialisĂ©e dans la “ lutte contre la corruption “. Ainsi, l’ancien “ homme fort “ de la RIM a quasiment vu la terre s’Ă©crouler sous ses pieds…

Pour rappel, ils sont, au total, 11 personnes citées dans cette affaire où l’ancien Président de la République Islamique de Mauritanie, Mohamed ABDEL–AZIZ, est poursuivi sur la base d’une enquête d’une commission parlementaire dont il a toujours nié, avec vigueur, la “légitimité“.

Quant à ses avocats, ils  n’auraient, toutefois, reçu son dossier complet que lundi, c’est–à–dire, à deux jours du procès.

L’ex–PrĂ©sident, Mohamed Ould ABDEL–AZIZ, au pouvoir entre 2009 et 2019, comparaĂ®t aujourd’hui, mercredi 25 janvier 2023, du fait de son inculpation Ă  travers des chefs d’accusation, dont la « corruption, le dĂ©tournement de deniers publics… »

 

Dans plusieurs de ses sorties médiatisées, l’ancien Président de la République Islamique de Mauritanie poursuivi, avait mis au défi le régime en place de prouver qu’il ait pris le “ moindre ouguiya des deniers publics “, estimant que sa poursuite relève du “ harcèlement politique “.

 

Ainsi, tel que l’on en voit un peu partout en Afrique, si pour certains, c’est la Justice qui fait son travail ; pour d’autres, dès la perte du pouvoir, une chasse aux sorcières est enclenchĂ©e et l’appareil judiciaire se met en ordre de bataille, pour poursuivre jusqu’Ă  leurs derniers retranchements ceux qui Ă©taient aux affaires : une Justice des vainqueurs, serions–nous tentĂ©s de dire… !

 

Affaire Ă  suivre… !

 

→ A LIRE AUSSI : PrĂ©sidentielle 2024 : Dr Malick Gakou conjugue Macky au passĂ© et prĂ©dit l’avenir, avec lui…

→ A LIRE AUSSI : AssemblĂ©e nationale – Exclusion de “Mimi“ : le PDS justifie son appui Ă  “BBY“ par…

→ A LIRE AUSSI : Situation politico-judiciaire : Le secteur privĂ© national ne cache pas ses craintes