?Affaire “Sweet Beauty Spa“ : L’introduction d’une demande de non-lieu pour le leadeur du PASTEF

sonkouAdjiS

Dans l’affaire “Sweet Beauty Spa“, les avocats du leadeur du PASTEF, Ousmane SONKO, vont introduire une requête aux fins de non-lieu en faveur du Pastéfien en chef. 

 

Le Doyen des juges Oumar Maham DIALLO a clôturé l’information judiciaire à propos de l’affaire “Sweet Beauty Spa“ dans lequel Ousmane SONKO est incriminé pour “ viols répétitifs et menaces de mort “, après ces gravissimes accusations de la jeune ex–masseuse Adji Raby SARR.

Toutefois, les avocats de l’édile de Ziguinchor, qui confirment la “ thèse du complot “, comptent ainsi faire parvenir leurs observations à qui de droit, ce mardi : des contestations accompagnées aussi d’une “ requête aux fins de non-lieu “ pour leur client, selon des journaux de la place.

De même, espèrent–ils que le juge va statuer à propos de leur demande (“ non convocation de Mes Dior DIAGNE et Pape SO, etc. “), avant de communiquer le dossier au Parquet ; qui disposera ainsi d’un délai de 15 jours pour transmettre son réquisitoire.

 

En guise de rappel, le 3 novembre 2022, Ousmane SONKO a été entendu, pour la toute première fois dans cette affaire, sur le fond. Dans la lancée, la confrontation Ousmane SONKO/Adji R. SARR a eu lieu le 7 décembre 2022.

Par–dessus le marché, d’autres pièces importantes du “ puzzle-complot “, l’ex–Capitaine TOURÉ de la Gendarmerie nationale, “MC“ NIASSE, Sidy Ahmed M’BAYE, Ndèye Khady N’DIAYE, Mme TALL,…, ont été aussi entendus par le Doyen des juges, Oumar Maham DIALLO.

 

Au finish, il restera l’intime conviction du juge, le fondement de l’acte de juger, qui va renvoyer le dossier devant la Chambre criminelle en décidant d’un renvoi en jugement, ou, a contrario, ordonner un non–lieu purement & simplement.

→ A LIRE AUSSI : Détention de Pape Alé : « Pape Alé a perdu beaucoup de son poids et de ses capacités… », Me Ciré Clédor LY

→ A LIRE AUSSI : Grossesse d’Amy Ndiaye “Gniby“ : Mauvaise nouvelle selon les avocats des députés du PUR

→ A LIRE AUSSI : 4.000 policiers recrutés en 2023 pour lutter contre l’insécurité